Pre­mières images,

IN­FOR­MA­TION. Fruit du ma­riage entre France Té­lé­vi­sions et Ra­dio France, fran­cein­fo, la qua­trième chaîne d’in­for­ma­tion en conti­nu de France, naî­tra ce soir à 20 heures pile sur le ca­nal 27.

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS -

CE MA­TIN, elles sont en­core 3. Ce soir, elles se­ront 4 : BFMTV, i>té­lé, LCI et… la nou­velle chaîne publique d’in­for­ma­tion, fran­cein­fo. Elle émet­tra sur le ca­nal 27 de la TNT à par­tir de 20 heures après avoir fait une ap­pa­ri­tion sur­prise sur In­ter­net dès hier soir. Dans cette ga­laxie de l’ac­tu en conti­nu, la pe­tite der­nière — la seule sans pu­bli­ci­té — pro­met de se dé­mar­quer. Voi­ci com­ment. l’un (sur Do­nald Trump et la re­li­gion) a un ton lé­ger, par­fois se­cond de­gré, l’autre (sur l’his­toire du do­page) n’est réa­li­sé qu’à par­tir de des­sins au feutre qui s’af­fichent pro­gres­si­ve­ment sur l’écran et un troi­sième (un re­por­tage à Mos­soul en Irak), sans voix off, n’est ponc­tué que de brefs com­men­taires qui s’af­fichent à l’écran. Beau­coup de ces for­mats doivent pou­voir être re­gar­dés sans le son, no­tam­ment dans les trans­ports en com­mun. Et tous ont été pen­sés d’abord pour le Web. l’in­fo n’est pas le pro­duit le plus consom­mé à la té­lé­vi­sion », pré­vient Da­go­gnet. De­vant les syn­di­cats, Ger­main Da­go­gnet avait dé­cla­ré en jan­vier der­nier vou­loir « évi­ter l’ef­fet Ken et Bar­bie ». Le jour­na­liste évo­quait la fa­çon de pré­sen­ter l’in­for­ma­tion en duo as­sis au­tour d’une table… mais beau­coup y ont aus­si vu une al­lu­sion aux jour­na­listes jeunes et jo­li(e)s des chaînes d’in­fo. Ces der­nières ont lar­ge­ment mi­sé sur des phy­siques agréables, ain­si que sur quelques « stars » (Lau­rence Fer­ra­ri et Au­drey Pul­var sur i>té­lé, Yves Cal­vi ou Jean-Pierre Per­naut sur LCI, Jean-Jacques Bour­din et Ruth El­krief sur BFMTV). Fran­cein­fo, elle, pré­fère mi­ser sur l’ex­pé­rience de ses jour­na­listes mai­son : elle a em­bau­ché Laurent Bi­gno­las pour sa tranche 6 heures-9 heures, Louis La­forge pour le 18 heures-20 heures et une poi­gnée d’in­con­nus is­sus de France 3, France Ô et Mar­ti­nique Pre­mière. « On vou­lait pri­vi­lé­gier les jour­na­listes de France Té­lé­vi­sions et res­pec­ter la pa­ri­té hom­mes­femmes et la di­ver­si­té », com­mente Ger­main Da­go­gnet. Ni­co­las De­mo­rand, « Ques­tions po­li­tiques », le di­manche de 12 h 30 à 14 heures. Toutes ces émis­sions se­ront fil­mées dans les stu­dios de Ra­dio France spé­cia­le­ment ré­amé­na­gés. France 24 (chaîne publique d’ac­tua­li­té in­ter­na­tio­nale en conti­nu) four­nit en­suite la tranche mi­nuit-6 heures tous les jours en plus de trois mo­dules quo­ti­diens, l’INA (Ins­ti­tut na­tio­nal de l’au­dio­vi­suel) et France 3 toutes ré­gions « offrent » éga­le­ment trois mo­dules par jour. Un tour de force or­ches­tré brillam­ment par Del­phine Er­notte qui a mon­té le pro­jet en un an seule­ment — avec l’aide de son ho­mo­logue de Ra­dio France Ma­thieu Gal­let — mal­gré de nom­breuses ré­ti­cences.

Pa­ris (XVIe), lun­di. Laurent Gui­mier, Del­phine Er­notte et Ma­thieu Gal­let ont as­sis­té au lan­ce­ment de fran­cein­fo, d’abord dif­fu­sé sur In­ter­net. Pa­ris (XVIe), lun­di. Le stu­dio de Ra­dio France a été re­pen­sé pour la té­lé et re­dé­co­ré pour col­ler à la nou­velle iden­ti­té de la chaîne d’in­for­ma­tion du ser­vice pu­blic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.