Des ré­pé­ti­tions… sur chaque rive de la Seine

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Propos re­cueillis par ZAH­RA BOUTLELIS C.BA.

CE LUN­DI MA­TIN, peu avant 10 heures, la ré­dac­tion de Fran­cein­fo s’in­ter­rompt. « La pré­si­dente est là, avec Ma­thieu Gal­let », souffle-t-on dans les cou­loirs de France Té­lé­vi­sions, dans le sud-ouest de Pa­ris. A trois jours du lan­ce­ment de la chaîne d’in­for­ma­tion en conti­nu, Del­phine Er­notte et son ho­mo­logue de Ra­dio France sont ve­nus sa­luer les équipes. Face à ce duo pré­si­den­tiel, les jour­na­listes de Fran­cein­fo évoquent les ré­pé­ti­tions aux­quelles ils se livrent de­puis le 27 juillet.

« C’est in­dis­pen­sable de se ro­der dans des condi­tions réelles, com- mente Ger­main Da­go­gnet, dé­lé­gué Fran­cein­fo pour France Té­lé­vi­sions. On a in­ter­viewé de vrais in­vi­tés, chefs d’en­tre­prise ou hommes po­li­tiques, on a réa­li­sé de vrais du­plex… » Dans la ré­gie si­tuée au-des­sus du pla­teau de Fran­cein­fo (lui-même ins­tal­lé à la place de l’an­cien pla­teau du 13 Heures de France 2), Del­phine Er­notte et Ma­thieu Gal­let s’as­soient sa­ge­ment sur un pe­tit ca­na­pé rouge pour vi­sion­ner un su­jet in­ti­tu­lé « Ache­ter du réel à par­tir de vir­tuel ». Ils as­sistent en­suite au pas­sage d’an­tenne entre France Té­lé­vi­sions et Ra­dio France pour un flash d’in­for­ma- tion. Le pré­sen­ta­teur ne se montre pas très sou­riant et un peu ri­gide, mais en ré­gie per­sonne ne bronche.

For­ma­tions ma­quillage à la Mai­son de la ra­dio

Quelques heures plus tôt, dès 8 h 30, c’est dans les lo­caux de la Mai­son de la ra­dio que les deux pa­trons ont ef­fec­tué le tour du pro­prié­taire. Vi­si­tant no­tam­ment le stu­dio dans le­quel les « ti­treurs » pré­sen­te­ront leurs flashs et ce­lui dans le­quel se­ront tour­nées les émis­sions dif­fu­sées si­mul­ta­né­ment sur la chaîne té­lé. « Ici, on ne parle que de ma­quillage », s’amuse Laurent Gui­mier, di­rec­teur de la ra­dio et dé­lé­gué Fran­cein­fo pour Ra­dio France. Les ti­treurs ont eu droit à une se­maine de for­ma­tion pour ap­pri­voi­ser la ca­mé­ra… et, donc, se ma­quiller. « La té­lé va amé­lio­rer l’offre ra­dio, es­time Gui­mier. No­tam­ment parce qu’on a ten­dance à par­ler plus vite en ra­dio, ce que nous re­pro­chaient beau­coup nos au­di­teurs. »

Fran­cein­fo se­ra donc es­sen­tiel­le­ment fa­bri­quée entre France Té­lé­vi­sions et la Mai­son de la ra­dio, soit à quelques cen­taines de mètres, de chaque cô­té de la Seine. « On au­ra un sys­tème de com­mu­ni­ca­tion im­mé­diate pour se par­ler, comme un té­lé­phone rouge », pré­cise Laurent Gui­mier. Lun­di, c’est par té­lé­phone que se ré­glaient les der­niers ajus­te­ments. Au plus haut ni­veau de France Té­lé­vi­sions, par exemple, on te­nait à s’as­su­rer de la pré­sence sys­té­ma­tique d’un jour­na­liste mai­son dans une émis­sion pro­duite à Ra­dio France… La bonne en­tente, oui. A condi­tion que cha­cun ait sa place à table.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.