« Cer­tains construc­teurs n’ont pas joué le jeu »

VÉ­HI­CULES DIE­SELS. Char­lotte Le­pitre, membre de la com­mis­sion Royal mise en place après le scan­dale Volks­wa­gen, re­grette que son ob­jec­tif n’ait pas été com­plè­te­ment at­teint.

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE - Char­lotte Le­pitre Pro­pos re­cueillis par ER­WAN BE­NE­ZET

EN CHARGE des ques­tions de san­té à France Na­ture En­vi­ron­ne­ment (FNE), qui re­groupe 3 500 as­so­cia­tions, Char­lotte Le­pitre a fait par­tie de la com­mis­sion Royal, créée en oc­tobre 2015 pour tes­ter 100 vé­hi­cules die­sels, après le scan­dale Volks­wa­gen. Alors que le rap­port fi­nal a été ren­du le 29 juillet, cette ex­perte ra­conte com­ment la mon­tagne a ac­cou­ché d’une sou­ris. Com­ment se dé­rou­lait le tra­vail de la com­mis­sion ? CHAR­LOTTE LE­PITRE. Entre le 1er oc­tobre 2015, date de son lan­ce­ment, et le 8 juillet, nous nous sommes réunis toutes les deux à trois se­maines. Trente-huit membres avaient été sé­lec­tion­nés : des re­pré­sen­tants d’as­so­cia­tions, du mi­nis­tère de l’Ecologie, de la DGEC (NDLR : Di­rec­tion gé­né­rale de l’énergie et du cli­mat), d’agences et ins­ti­tuts tech­niques ain­si que quatre par­le­men­taires. Pre­mier constat : nous n’étions tout au plus qu’une pe­tite ving­taine en réunion. Et seule­ment six ou sept à par­ti­ci­per réel­le­ment à chaque fois.

« Mer­cedes, mais sur­tout Volks­wa­gen, ne nous ont pas fa­ci­li­té le tra­vail »

Les construc­teurs ont-ils joué le jeu ? Cer­tains, comme Re­nault, PSA ou Opel, oui. D’autres, pas du tout. Les condi­tions de trans­pa­rence de la com­mis­sion se sont net­te­ment dé­gra­dées après deux per­qui­si­tions aux sièges de Re­nault, en jan­vier, et de PSA, en avril. Les cours de Bourse des deux construc­teurs ont dé­vis­sé, les pou­voirs pu­blics ont pris peur. On nous a fait si­gner une clause de con- fi­den­tia­li­té. Les ré­sul­tats de l’Utac, le la­bo­ra­toire char­gé des tests, ne nous sont plus par­ve­nus qu’au comp­te­gouttes. La DGEC in­vo­quait des risques de fuite. Des construc­teurs comme Mer­cedes, mais sur­tout Volks­wa­gen (VW), ne nous ont pas fa­ci­li­té le tra­vail. Mer­cedes a en­voyé qua­torze per­sonnes dont quatre seule­ment ont pris la pa­role, uni­que­ment en al­le­mand, en fai­sant pas­ser des slides en an­glais. VW nous a en­voyé une lettre d’avo­cats pour nous rap­pe­ler que rien ne prou­vait la triche (NDLR : la firme al­le­mande a re­con­nu par la suite le contraire). Entre les lignes, ils nous me­na­çaient de sanc­tions si nous em­ployions cer­tains termes. Qu’est-il res­sor­ti des au­di­tions ? Les construc­teurs ne se sou­cient pas des per­for­mances en uti­li­sa­tion réelle. Lors des tests, des sys­tèmes qui ne fonc­tionnent que pour cer­taines plages de tem­pé­ra­tures, entre 17 oC et 35 oC. Loin des condi­tions d’une uti­li­sa­tion quo­ti­dienne et pro­lon­gée. Se­lon vous, le rap­port re­flète-t-il le tra­vail de la com­mis­sion ? En par­tie seule­ment. La mi­nistre Sé­go­lène Royal avait an­non­cé 100 voi­tures tes­tées. Mais seule­ment 86 sont fi­na­le­ment pas­sées entre les mains de l’Utac. En­suite, le rap­port a été fi­na­li­sé et en­voyé sans concer­ta­tion avec la com­mis­sion. Nous n’avons pris connais­sance des ré­sul­tats de la to­ta­li­té des tests qu’à sa pu­bli­ca­tion. Quel bi­lan en ti­rez-vous ? Au mo­ment du scan­dale Volks­wa­gen, nous avons été le seul pays eu­ro­péen à réunir une com­mis­sion. Mais cer­tains construc­teurs n’ont pas ap­por­té d’ex­pli­ca­tions suf­fi­santes sur leurs ré­sul­tats. Et les pres­sions exer­cées sur les pou­voirs pu­blics ont en­tra­vé la vo­lon­té ini­tiale de trans­pa­rence et d’in­dé­pen­dance.

LE MI­NIS­TÈRE des Trans­ports al­le­mand a dé­non­cé au­près la Com­mis­sion eu­ro­péenne l’uti­li­sa­tion par le construc­teur Fiat Ch­rys­ler d’un dis­po­si­tif illé­gal concer­nant les émis­sions pol­luantes de voi­tures die­sels sur ses mo­dèles Fiat 500X, Fiat Do­blo et Jeep Re­ne­gade.

Pa­ris, mer­cre­di. Char­lotte Le­pitre, res­pon­sable de France Na­ture En­vi­ron­ne­ment, dé­nonce les pres­sions su­bies par la com­mis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.