Oui, les femmes aiment les jeu­nots, et alors ?

COUPLE. Se­lon une étude de l’In­see ré­vé­lée hier soir, le temps où l’homme était sys­té­ma­ti­que­ment l’aî­né dans le couple est bel et bien ré­vo­lu. Dans une union sur sept, « mon­sieur » est plus jeune que « ma­dame ».

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - Ju­lien, 33 ans ÉLO­DIE CHERMANN

LES FRAN­ÇAISES se­raient-elles en passe de de­ve­nir des cou­gars ? Peu­têtre bien ! D’après une en­quête pu­bliée hier par l’In­see, 13,9 % des femmes de 30 à 59 ans en 2012 vi­vaient en couple avec un com­pa­gnon plus jeune. « Certes cette si­tua­tion est en­core lar­ge­ment mi­no­ri­taire », com­mente Ma­rie Rey­naud, res­pon­sable de l’uni­té des études dé­mo­gra­phiques et so­ciales à l’In­see. « Dans six couples sur dix en 2012, c’est l’homme qui est le plus âgé, mais la ten­dance in­verse s’avère de plus en plus fré­quente. » Ain­si, la pro­por­tion grimpe à 16,2 % au sein des unions nées dans les an­nées 2000, contre seule­ment 8,3 % chez celles qui se sont for­mées au temps de la Se­conde Guerre mon­diale. Dans près de 9 % des cas, l’écart d’âge se li­mite à quatre ans, mais il est de plus en plus fré­quent qu’il aille au-de­là.

En­tre­pre­neur ins­tal­lé à Pa­ris, Ju­lien, 33 ans, file ain­si le par­fait amour avec Lau­rence, une brillante haut fonc­tion­naire de treize ans son aî­née. « Au­tre­fois, il était im­pen­sable que les femmes sortent avec des mecs plus jeunes, sou­ligne-t-il. Mais avec le temps, elles ont peu à peu réus­si à se li­bé­rer des im­pé­ra­tifs so­ciaux. Au­jourd’hui, elles font ce qu’elles veulent de leur vie, ce qui leur offre da­van­tage de pos­si­bi­li­tés de ren­contres. » L’âge de Lau­rence n’a pour lui ja­mais été un sou­ci. A part pour fon­der une fa­mille. « As­sez vite, nous avons es­sayé d’avoir un en­fant par fé­con­da­tion in vi­tro, mais ça n’a pas mar­ché, alors on est pas­sés à autre chose », confie-t-il. « Pour moi, la vie ne se ré­sume pas à ça. Et puis, avec le mé­tier riche et pre­nant que j’exerce, je me se­rais peut-être en­nuyé avec une tren­te­naire parce que les femmes ar­rivent en gé­né­ral plus tar­di­ve­ment à un haut ni­veau de res­pon­sa­bi­li­tés. » Ju­lien n’est ma- ni­fes­te­ment pas le seul à nour­rir ces craintes. Les hommes qui ont ef­fec­tué des études su­pé­rieures longues ne sont que 49,6 % à vivre avec une femme plus jeune, contre 62,1 % des non-di­plô­més. Les femmes, elles, sont moins re­gar­dantes. Elles sont aus­si nom­breuses à don­ner leur coeur à un jeu­not, quel que soit leur ni­veau de di­plôme.

« Je me se­rais peut-être en­nuyé avec une tren­te­naire »

« On constate en re­vanche des dif­fé­rences sen­sibles se­lon l’âge », note Ma­rie Rey­naud. A 32 ans, seule une femme sur dix a un conjoint plus jeune. A 92 ans, c’est une sur deux ! « Plus on évo­lue vers le grand âge, plus les couples ont ten­dance à se dé­faire à cause du dé­cès d’un des conjoints », ana­lyse-t-elle. « Pour évi­ter de se re­trou­ver veuf à nou­veau, ce­lui qui reste est alors en­clin à se tour­ner vers quel­qu’un de plus jeune. » La sa­gesse de la ma­tu­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.