Kur­za­wa est in­ar­rê­table

Va­rane

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Ba­ri

e re­tour dans un sys­tème en 4-3-3, les Bleus se sont mon­trés en­tre­pre­nants en pre­mière pé­riode puis plus at­ten­tistes. Mais ils ont fait preuve de réa­lisme.

DSur l'éga­li­sa­tion de Pel­lé, le gar­dien de Crys­tal Pa­lace reste scot­ché sur ses ap­puis sans es­quis­ser le moindre geste (21e). Il dé­tourne une frappe puis­sante de Mon­to­li­vo (59e) et a sou­la­gé son équipe dans les airs.

L'ap­pré­hen­sion de sa pre­mière sé­lec­tion pas­sée (aver­ti dès la 4e mi­nute), le Mo­né­gasque a pris de l'as­su­rance. Sa puis­sance lui a per­mis de rat­tra­per des coups et ses jaillis­se­ments ont ap­por­té du dan­ger.

De re­tour après avoir man­qué l'Eu­ro le ca­pi­taine n'a pas été très ras­su­rant. Sur l'éga­li­sa­tion ita­lienne, il est pris par le contrôle orien­té de Pel­lé qui peut se re­tour­ner tran­quille­ment (21e). Pas tou­jours ins­pi­ré sur ses re­lances. Dans la li­gnée de son Eu­ro, le Gun­ner a dé­ga­gé une im­pres­sion­nante sé­ré­ni­té, cou­pant les of­fen­sives trans­al­pines avec au­to­ri­té.

Après un dé­but de match em­prun­té, il s'est si­gna­lé par ses mon­tées of­fen­sives. Il dé­livre une passe dé­ci­sive à Gi­roud (28e) puis ins­crit son pre­mier but en sé­lec­tion d'une frappe ma­li­cieuse dans un angle to­ta­le­ment fer­mé (81e). Rem­pla­cé par Digne (90e).

Au mar­quage d’Eder, pas­seur dé­ci­sif sur le but de Pel­lé, le mi­lieu de Chel­sea a souf­fert dès que la Squa­dra Az­zu­ra a ac­cé­lé­ré. Il a re­trou­vé plus d'ef­fi­ca­ci­té après la pause.

Il a dé­bu­té un match pour la pre­mière fois de la sai­son et a joué sim­ple­ment. Sur sa seule ac­tion dans la sur­face, ser­vi par Mar­tial il voit sa frappe contrée (24e). Rem­pla­cé par Sis­so­ko (63e) qui a fait par­ler sa puis­sance.

Pas tou­jours heu­reux dans le jeu où il a ra­re­ment été bien ser­vi, il ins­crit son 21e but en Bleu sur une su­perbe re­prise de vo­lée du gauche (28e). Gi­gnac (5) le rem­place à la mi-temps qui place sa frappe de 20 m à cô­té (53e).

Il a fait de grandes dif­fé­rences sur son cô­té gauche grâce à sa vi­tesse. Il pro­fite d'une er­reur de Chiel­li­ni pour ins­crire son pre­mier but in­ter­na­tio­nal. Rem­pla­cé par Payet (5) à la pause qui a ap­por­té de la jus­tesse tech­nique.

C’est la troi­sième fois que la France s’im­pose en Italie de­puis l’après-guerre, à chaque fois en ami­cal, après les suc­cès (1-0) à Naples, en 1994, puis Parme (2-1), en 2012. C’est aus­si la pre­mière fois que l’Italie s’in­cline sur la pe­louse de Ba­ri en dix ren­contres dis­pu­tées au stade San Ni­co­la. Les ré­ac­tions d’après-match

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.