Mort du pré­sident de l’Ouz­bé­kis­tan

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

À 78 ANS, il di­ri­geait d’une main de fer l’Ouz­bé­kis­tan, le pays le plus peu­plé d’Asie cen­trale (30 mil­lions d’ha­bi­tants), ex-ré­pu­blique so­vié­tique du temps de l’URSS. Or­phe­lin, Ka­ri­mov a gra­vi tous les éche­lons de l’ap­pa­reil com­mu­niste jus­qu’à prendre la tête de l’Ouz­bé­kis­tan. A l’in­dé­pen­dance, en 1991, il se main­tient au pou­voir et éli­mine tous ses op­po­sants. Ré­élu en 2015, il a été ac­cu­sé par des ONG d’avoir ré­gu­liè­re­ment tru­qué les élec­tions, ar­rê­té ar­bi­trai­re­ment des cen­taines d’op­po­sants et sou­te­nu la tor­ture dans les pri­sons. Il se­ra in­hu­mé au­jourd’hui sans sa ville na­tale de Sa­mar­kand.

En bref

Is­lam Ka­ri­mov est mort hier à Ta­chkent des suites d’une hé­mor­ra­gie cé­ré­brale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.