« Condam­né à ga­gner »

Pierre Pi­lars­ki,

Aujourd'hui en France - - SPORT HIPPIQUE - RO­MAIN PORÉE

PIERRE PI­LARS­KI s'est li­vré avant le Cri­té­rium des 5 Ans (Gr. I), dans le­quel son c h a mpi o n B OL D E A GL E vise une 27 vic­toire. Com­ment voyez-vous la course du Cri­té­rium ? Pierre Pi­lars­ki. J'ai peur que BOLD doive faire « tête et corde »... pour re­pous­ser BIRD PAR­KER. BOLD peut-il être bat­tu ? Oui, bien sûr. Par BIRD, s'il y a beau­coup de « train ». Par BELINA JOS­SE­LYN au sprint. Et n'ou­blions pas que BAL­TIC CHARM est dé­fer­ré pour la pre­mière fois. Le re­cord d'UP AND QUICK (1'11''5) peut-il tom­ber ?

EN DI­RECT SUR

Oui, car, pour BIRD PAR­KER, c'est la seule ma­nière de battre BOLD EAGLE. Dans quel état d'es­prit vous trou­vez-vous ? Je suis se­rein... (il ré­flé­chit) et un peu triste aus­si car c'est la der­nière course de BOLD face aux seuls 5 ans. Après cette course, BOLD fe­ra par­tie des « vieux ». Qu'al­lez-vous dire à Franck Ni­vard, son dri­ver, avant la course ? Rien. Si, qu'il se fasse plai­sir car ce doit être un im­mense bon­heur de se re­trou­ver der­rière un che­val comme lui. Et en conclu­sion ? BOLD est condam­né à ga­gner.

Vin­cennes, le 11 juin. Pierre Pi­lars­ki (à droite) flatte BOLD EAGLE après son suc­cès dans le Prix Louis Ja­riel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.