FRANCE 5.

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - RA­PHAËL PORIER

Anne-Eli­sa­beth Le­moine ani­me­ra chaque sa­me­di à 19 heures « C l’heb­do », une nou­velle ver­sion de « C à vous ».

CHRO­NI­QUEUSE de « C à Vous » en se­maine et jo­ker at­ti­tré d’An­neSo­phie La­pix dans le talk-show de France 5, la po­pu­laire Anne-Eli­sa­beth Le­moine est un rouage im­por­tant du suc­cès de l’émis­sion (+ 11 % d’au­dience la sai­son der­nière). En té­moignent le re­cord d’au­dience éta­bli en oc­tobre 2014 alors qu’elle pré­sen­tait le pro­gramme pour la pre­mière fois ou la cour ef­fré­née dont elle a fait l’ob­jet cet été : Ca­nal + a eu beau lui pro­po­ser la pré­sen­ta­tion du « Grand Jour­nal » et la ra­dio RFM sa ma­ti­nale, la jour­na­liste a pré­fé­ré res­ter sur France 5, qu’elle a re­joint il y a deux ans après sept sai­sons pas­sées sur la chaîne cryp­tée.

Une fi­dé­li­té que la chaîne pu­blique et Troi­sième OEil, qui pro­duisent l’émis­sion, ont ré­com­pen­sée en lui confiant les rênes du pro­gramme, éten­du au sa­me­di à par­tir d’au­jourd’hui (19 heures, avec une re­dif­fu­sion le di­manche à 12 h 35). « C’était une ques­tion de loyauté vis-à-vis de la chaîne, ex­plique l’an­cienne chro­ni­queuse mé­dias de la Nou­velle Edi­tion. Na­tha­lie Dar­ri­grand, la di­rec­trice de France 5, m’a dit en mars qu’elle croyait en moi et cette phrase m’a beau­coup tou­chée. A Ca­nal +, j’en­ten­dais des choses vexantes comme : El l e e s t b i e n po ur le mi­di… »

Et re­voi­là Aymeric Ca­ron

Pro­lon­ge­ment de l’émis­sion dif­fu­sée en se­maine, « C l’heb­do » a été adap­té à la per­son­na­li­té de son ani­ma­trice. Le pro­gramme se­ra di­vi­sé en deux par­ties au­tour d’un in­vi­té fil rouge : une pre­mière par­tie consa- crée à l’ac­tua­li­té de la se­maine écou­lée, puis une se­conde à celle de la se­maine à ve­nir, avec un « C l’heb­do, la suite » consa­cré aux mé­dias. Tout ce­la avec de com­plices qu’elle a choi­sis. Par­mi ces chro­ni­queurs, Aymeric Ca­ron, de re­tour à l’écran après ses an­nées comme po­lé­miste de Laurent Ru­quier sur France 2. « Je le dé­tes­tais chez Ru­quier mais j’ai chan­gé d’avis quand il a été in­vi­té chez nous, ex­plique Anne-Eli­sa­beth Le­moine. En réa­li­té, il est tout sauf une tête à clashs, il a de l’es­prit et il est drôle. »

A ses cô­tés of­fi­cie­ront les « his­to­riques » Jean-Michel Co­hen et Alex Vi­zo­rek, et le spé­cia­liste mé­dias Julien Bell­ver. Ain­si que Marc Fau­velle, de France In­ter, char­gé d’un « pal­ma­rès de la se­maine ». Un « bon ca­ma­rade » de­puis leur aven­ture com­mune sur France In­fo, où Anne-Eli­sa­beth Le­moine ani­mait entre 2007 et 2010 « Elle se mêle de tout », une ch­ro­nique sou­vent réa­li­sée… en di­rect de­puis sa cui­sine ! « Je sor­tais de la douche avec ma ser­viette sur la tête. On en­ten­dait par­fois à l’an­tenne les toasts sau­ter du grille-pain ou mon fils Ar­thur ré­cla­mer sa ma­man, sou­rit la mère de deux gar­çons. C’était à 7 h 55 tous les ma­tins et je ne pou­vais pas faire gar­der mon fils, mais France In­fo avait été ex­tra­or­di­nai­re­ment com­pré­hen­sive. »

Un exemple comme un autre de ce na­tu­rel désar­mant qui est au­jourd’hui la marque de fa­brique de la jour­na­liste, for­mée à l’école Fo­giel. Pro­ba­ble­ment l’une des clés de son suc­cès. « On me dit sou­vent que je suis une té­lé­réa­li­té à moi toute seule, confie-t-elle dans un éclat de rire. C’est aus­si dû aux cou­lisses de C à vous, qui s ont f i l mées, e t dans les­quelles les gens voient que je suis exac­te­ment la même qu’à l’an­tenne. »

Anne-Eli­sa­beth Le­moine avait dé­jà of­fi­cié dans « C à vous », aux cô­tés no­tam­ment de Pierre Les­cure et Pa­trick Co­hen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.