Le Ga­bon tou­jours dans l’im­passe

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ -

LE BRAS DE FER conti­nue. Au Ga­bon, au­cune so­lu­tion po­li­tique ne se des­si­nait hier pour sor­tir de la crise entre Ali Bon­go, pro­cla­mé vain­queur de la pré­si­den­tielle, et Jean Ping, qui af­firme avoir ga­gné. Les troubles pos­té­lec­to­raux ont fait au moins deux nou­veaux morts, un po­li­cier et un ci­vil. Hier, le bâ­ton­nier de l’Ordre des avo­cats du Ga­bon, Me JeanPierre Akum­bu M’Olu­na, a af­fir­mé que les 800 per­sonnes ar­rê­tées à Li­bre­ville de­puis trois jours étaient dé­te­nues « dans des condi­tions dé­gra­dantes et in­sup­por­tables ». La ten­sion était éga­le­ment forte à Port-Gen­til, la ca­pi­tale éco­no­mique, où un jeune homme a été tué par les forces de sé­cu­ri­té dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di. Plu­sieurs ha­bi­tants af­firment que les opé­ra­tions de main­tien de l’ordre ont en réa­li­té fait plu­sieurs vic­times à PortGen­til. Se­lon un dé­compte réa­li­sé par l’AFP, sept morts ont été re­cen­sés dans le pays de­puis le dé­but des émeutes il y a trois jours. En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.