Phan­tom : l’ov­ni haut de gamme de De­via­let

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - E.B.

Des cen­taines de watts dans une pe­tite en­ceinte de 12 kg. C’est le tour de force qu’a ac­com­pli une vé­ri­table star de la start-up à la fran­çaise. Son nom cir­cule sur les lèvres de tous les pas­sion­nés de hi-fi et de haute tech­no­lo­gie : De­via­let. Son pro­duit : la Phan­tom. 30 000 exem­plaires dé­jà ven­dus, à 1 690 € pièce. Un de­si­gn digne de « Star Wars », une tech­no­lo­gie ul­tra-in­no­vante et un son à cou­per le souffle. Sa nou­velle ver­sion, la Gold, dis­po­nible en sep­tembre pour 900 € de plus, fait dé­jà le buzz. « La pre­mière fois que j’ai en­ten­du ça, ra­conte Quen­tin San­nié, 53 ans, l’un des trois co­fon­da­teurs, c’était en 2006 sur le pro­to­type qu’avait dé­ve­lop­pé Pier­reEm­ma­nuel Cal­mel. Il tra­vaillait dans un la­bo­ra­toire de re­cherche et s’était mis en tête, à ses heures per­dues, d’in­ven­ter l’am­pli par­fait. » C’est le choc. La qua­li­té de la res­ti­tu­tion du « Concer­to pour pia­no n° 13 » de Mo­zart est telle qu’il en a les larmes aux yeux. Avec un troi­sième as­so­cié, Ma­thias Mo­ron­valle, ils fondent De­via­let dès l’an­née sui­vante. Un pre­mier am­pli haut de gamme est lan­cé dès 2010. C’est en 2015 que naît leur pro­duit phare : la fa­meuse en­ceinte sans fil Phan­tom, ca­pable de res­ti­tuer un vo­lume so­nore de 99 dé­ci­bels avec une qua­li­té in­éga­lée pour une en­ceinte sans fil. Le tout dans un vo­lume à peine plus gros qu’un casque de mo­to. Son suc­cès per­met à De­via­let de réa­li­ser un chiffre d’af­faires de 33 M€. Et l’en­tre­prise de 200 sa­la­riés compte sur les pre­mières ventes de la Gold pour en réa­li­ser le double cette an­née. « Pour se faire en­tendre, sans jeu de mots, dans un mar­ché ul­tra­con­cur­ren­tiel comme ce­lui de la hi-fi, il faut adop­ter une stra­té­gie qui re­pose sur des atouts que les concur­rents n’ont pas, ex­plique Quen­tin San­nié. Dans notre cas, c’est la tech­no­lo­gie, et un pro­duit unique conçu avec pas moins de 102 bre­vets dé­po­sés. Pas la peine d’af­fron­ter les plus forts avec leurs armes. Il faut être in­ven­tif ! » Une in­ven­ti­vi­té qui a per­mis à De­via­let de se faire re­mar­quer du géant Apple : les en­ceintes fran­çaises se­ront en vente dans une cen­taine d’Apple Stores à la fin de l’an­née. Que vaut la Phan­tom face au meilleur des se­ven­ties ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.