Mar­tial - Payet, le match est ou­vert

Equipe de France.

Aujourd'hui en France - - SPORTS - CH­RIS­TOPHE BÉRARD ET DO­MI­NIQUE SÉVERAC

NOR­MA­LE­MENT, la ques­tion ne de­vrait pas se po­ser. Si Di­dier Des­champs re­vient au sys­tème ayant per­mis aux Bleus de don­ner leur meilleur à l’Eu­ro — le 4-4-2 qui fa­vo­rise et Griez­mann et Gi­roud —, Sis­so­ko et Payet oc­cu­pe­raient vrai­sem­bla­ble­ment les cô­tés, mar­di en Bié­lo­rus­sie, pour l’ou­ver­ture des éli­mi­na­toires de la Coupe du monde 2018. Nou­veau joueur de Tot­ten­ham, Sis­so­ko semble dé­sor­mais prêt phy­si­que­ment pour dé­bu­ter à Bo­ri­sov, mais le doute semble per­mis à gauche. Mar­tial est pas­sé par là entre-temps, avec qua­rante-cinq mi­nutes écla­tantes jeu­di à Ba­ri, en ami­cal, lors du suc­cès contre l’Ita­lie ( 3- 1). Le Man­cu­nien a ins­crit un but et don­né le tour­nis à une dé­fense ré­pu­tée pour sa so­li­di­té dans un 43-3 qui lui convient bien. D’ailleurs, si le sé­lec­tion­neur conserve in fine ce sys­tème, le match Mar­tial - Payet au­ra quand même lieu. A Ba­ri, le se­cond, qui évo­lue à West Ham, a suc­cé­dé au pre­mier à la pause, pour dis­pu­ter éga­le­ment qua­rante-cinq mi­nutes. L’an­cien Mar­seillais, gê­né en haut de la cuisse, connaît un temps de jeu li­mi­té de­puis la re­prise de la sai­son. Son en­trée a sé­duit, aus­si. L’ex-at­ta­quant Alain Ca­ve­glia, pas­sé no­tam­ment par Gueu­gnon et Lyon, au­jourd’hui di­rec­teur spor­tif à Caen, pose le dé­bat : « Mar­tial, c’est la per­cus­sion et la vi­tesse, avec une ca­pa­ci­té d’ap­pels en pro­fon­deur. Payet a un pro­fil plus tech­nique et plus pas­seur. Ils ont cha­cun leur uti­li­té, mais je crois que Di­dier Des­champs va te­nir compte du pro­fil tac­tique de la Bié­lo­rus­sie. S’il veut une bonne maî­trise et une bonne conser­va­tion du bal­lon, c’est plus sur Payet qu’il faut s’ap­puyer. Mais s’il sou­haite ap­por­ter de la ra­pi­di­té et mettre la dé­fense bié­lo­russe sous pres­sion, l’op­tion Mar­tial est in­té­res­sante. »

Di­lemme, di­lemme

Lais­sant la pos­ses­sion à l’ad­ver­saire, la Bié­lo­rus­sie aime dé­fendre en bloc, avec des ai­liers qui re­des­cendent très bas. Et à force de dé­fendre, ils com­mettent des fautes. Payet se ré­vé­le­rait très utile pour ti­rer les coups francs, sa­chant que le jeu de Mar­tial en pro­vo­que­rait pas mal… La dé­sta­bi­li­sa­tion per­ma­nente in­car­née par Mar­tial ? Le jeu de passes ad­mi­rable de Payet ? Di­lemme, di­lemme.

Jean-Marc Fer­re­ri, 37 sé­lec­tions, pré­fère ne pas tran­cher, re­le­vant sim­ple­ment que les deux joueurs ne sont pas des­ti­nés à évo­luer dans la même or­ga­ni­sa­tion : « Mar­tial, pour moi, c’est le pur ai­lier et dans le cas d’un sché­ma en 4-3-3 comme on a vu face à l’Ita­lie, il est vrai­ment in­té­res­sant. Si on re­ve­nait au clas­sique 4-4-2 de l’Eu­ro, Payet a peut-être plus d’au­to­ma­tismes et de re­pères. »

C’est une dif­fé­rence no­table : à Man­ches­ter Uni­ted, l’ex-Mo­né­gasque est abon­né au 4-3-3 et quand il a dé­bu­té contre l’Al­ba­nie le deuxième match de l’Eu­ro, c’était dans un 4-2-3-1. Bref, il pos­sède beau­coup moins d’ha­bi­tudes que Payet, dont le 4-4-2… ne fa­vo­rise pas non plus les qua­li­tés, le Réu­nion­nais ai­mant plus l’axe que le cô­té, un pen­chant na­tu­rel. Si ce der­nier semble conser­ver une lon­gueur d’avance, le se­cond se ré­vé­le­ra bien utile quand les es­paces s’ou­vri­ront au fil du match dans l’ar­rière-garde bié­lo­russe… Hier. Long to­ro de­vant une cen­taine de spec­ta­teurs puis op­po­si­tion mé­lan­gée sur un quart de ter­rain. Au­jourd’hui. Dé­part vers 9 heures de Clai­re­fon­taine pour Le Bour­get puis envol pour Minsk et ins­tal­la­tion à l’hô­tel Ma­riott. En­traî­ne­ment dans l’après-mi­di. Ren­dez-vous. Bié­lo­rus­sie - France, qua­li­fi­ca­tion pour le Mon­dial 2018, mar­di à 20 h 45 (TF 1).

Ba­ri (Ita­lie), jeu­di. An­tho­ny Mar­tial a li­vré qua­rante-cinq mi­nutes écla­tantes lors du match ami­cal face à l’Ita­lie. Avec à la clé son pre­mier but en bleu.

Ba­ri (Ita­lie), jeu­di. Avec sa bonne conser­va­tion du bal­lon et son jeu de passes, face à l’Ita­lie, Di­mi­tri Payet a sé­duit.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.