Y a plus de sai­son

PLAN­TA­TION. Un prin­temps plu­vieux, une fin d’été ca­ni­cu­laire. Une mé­téo qui per­turbe nos jar­dins. Voi­ci quelques conseils pour s’adap­ter.

Aujourd'hui en France - - LE GUIDE DE VOTRE DIMANCHE - JA­CKY GUYON

L’ÉTÉ TOUCHE À SA FIN et beau­coup de po­ta­gers font grise mine. Les si­tua­tions dif­fèrent évi­dem­ment d’une ré­gion à l’autre mais, glo­ba­le­ment, cette an­née ne res­te­ra pas dans les mé­moires pour la qua­li­té de la pro­duc­tion. Une al­ter­nance de pé­riodes as­sez longues de dou­ceur, puis de grande fraî­cheur au prin­temps, sui­vies par en­droits d’inon­da­tions très im­por­tantes et tar­dives, pour en­fin se pro­lon­ger avec des pé­riodes ca­ni­cu­laires… Tout ça n’est guère pro­pice à un jar­di­nage ef­fi­cace. Un peu comme le ro­seau de la fable, le jar­di­nier doit se plier aux exi­gences de Dame Na­ture. Alors que faire ?

Ten­tez des ex­pé­riences. Ain­si, compte te­nu des tem­pé­ra­tures ex­trêmes que nous connais­sons de­puis des se­maines, le sol est très chaud. Pour­quoi ne pas faire un ul­time se­mis de ha­ri­cots verts ? Pas la peine de voir trop grand, car il fau­dra ar­ro­ser pour es­pé­rer avoir une ré­colte tar­dive, fin oc­tobre. Le ha­ri­cot doit ger­mer dans la se­maine qui suit le se­mis. Ar­ro­ser co­pieu­se­ment le sillon et cou­vrez avec des sacs en toile de jute pen­dant quelques jours. A faire aus­si en pe­tite dose et sur­tout si vous avez une pé­pi­nière, des se­mis de sa­lades, avec tou­jours cette obli­ga­tion de bien ar­ro­ser en at­ten­dant le re­tour de la pluie.

Evi­tez de les plan­ter. Il y a des se­mis de sai­son qu’il est pru­dent de dé­ca­ler. C’est le cas de la mâche. Cette suc­cu­lente pe­tite sa­lade qui a la bonne idée de s’épa­nouir l’hi­ver est as­sez dé­li­cate à réus­sir. Elle se sème à par­tir du mois d’août et a no­tam­ment be­soin d’ hu­mi­di­té pour ger­mer cor­rec­te­ment. Compte te­nu de la sé­che­resse et de la cha­leur, il se­ra très dif­fi­cile de réunir les condi­tions op­ti­males pour ob­te­nir une bonne ré­colte. Pour l’ins­tant. Dès que la mé­téo au­ra re­pris ses cou­leurs d’au­tomne, vous pour­rez faire vos se­mis en veillant à main­te­nir l’hu­mi­di­té avec de la toile.

Faites pa­tien­ter votre pe­louse. Le mois de sep­tembre est ré­pu­té être le meilleur pour se­mer le ga­zon. Parce qu’il pleut et parce que le ga­zon va pou­voir s’en­ra­ci­ner pen­dant l’hi­ver pour être su­perbe au prin­temps. Vu la sé­che­resse, il est, là aus­si, rai­son­nable d’at­tendre des pré­vi­sions mé­téo plus automnales, au risque de de­voir gas­piller d’énormes quan­ti­tés d’eau pour un ré­sul­tat aléa­toire. En re­vanche, il est in­té­res­sant de pré­pa­rer le ter­rain en at­ten­dant la pluie : re­tour­nez le ter­rain, dé­bar­ras­sez-le des cailloux et mau­vaises herbes et ni­ve­lez-le.

Avec des tem­pé­ra­tures ca­ni­cu­laires qui se pro­longent, on peut ten­ter de plan­ter des ha­ri­cots et at­tendre 40 jours en es­pé­rant que le temps per­dure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.