Fré­dé­ric Lo­pez vis­cé­ra­le­ment « po­si­tif »

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Fré­dé­ric Lo­pez CARINE DI­DIER

UNE MAI­SON en plein Pa­ris. Des ren­contres avec des ano­nymes ou des cé­lé­bri­tés. Fré­dé­ric Lo­pez fait sa ren­trée à la tête de « Mille et Une Vies », à 14 heures sur France 2, l’ho­raire où So­phie Da­vant of­fi­ciait avec « Toute une his­toire ». Le pré­sen­ta­teur de 49 ans pi­lote un ma­ga­zine quo­ti­dien de té­moi­gnages. Pas ques­tion pour le globe-trot­teur de « Ren­dez-vous en terre in­con­nue » de s’ins­tal­ler au centre d’un pla­teau. Place à une de­meure ca­chée der­rière une porte co­chère.

Cette an­cienne im­pri­me­rie ra­che­tée et re­ta­pée par un par­ti­cu­lier offre un co­con avec une ver­rière, un sa­lon douillet en­tou­ré d’un bal­con in­té­rieur, deux pe­tits jar­dins et une cui­sine im­mense.

« Je ne vou­lais pas pas­ser des heures sur un pla­teau sans lu­mière du jour, note Fré­dé­ric Lo­pez. J’avais très peur de me ré­pé­ter chaque jour, ajoute ce­lui qui dit avoir hé­si­té avant d’ac­cep­ter de re­le­ver le dé­fi. J’ap­pré­hen­dais aus­si la dou­leur des gens. On ver­ra des per­sonnes dont l’his­toire peut être vio­lente. Ce­pen­dant, elle re­lève du pas­sé et leur pré­sent est doux. » L’émis­sion se­ra en­re­gis­trée. « Je vais par­ta­ger avec les té­lé­spec­ta­teurs ce que j’aime le plus au monde : les ren­contres », in­siste Fré­dé­ric Lo­pez. L’émis­sion s’ou­vri­ra sur un tê­teà-tête avec une per­sonne « qui a une his­toire hors du com­mun, sur­mon­té des épreuves, réa­li­sé ses rêves ou ac­com­pli des choses in­croyables », pré­cise-t-il. Lors du pi­lote, l’ani­ma­teur re­çoit Ha­zel, tou­chante jeune femme de 25 ans adop­tée par un couple fran­çais et sor­tie de l ’ en­fer après avoir été mal­trai­tée, af­fa­mée et uti­li­sée pour faire la manche par sa mère bio­lo­gique pros­ti­tuée en Rus­sie. « Elle m’a bou­le­ver­sé, avoue-t-il. Quand quel­qu’un se ra­conte, ce­la fait ré­son­ner aus­si votre propre his­toire. »

Connu ou pas, cet in­vi­té convie­ra en­suite ses proches. Dans la troi­sième par­tie, le cercle de dis­cus­sion s’élar­gi­ra en­core avec « Mille et une vies rê­vées » à 15 h 5. « Je vais pré­sen­ter à notre in­vi­té mes amis qui me donnent la pêche. Ils se­ront douze à al­ter­ner et vont mettre en lu­mière des ini­tia­tives po­si­tives. »

« Je ne vou­lais pas pas­ser des heures sur un pla­teau sans lu­mière du jour »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.