Le spa­ra­drap Byg­ma­lion

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - JEAN-MA­RIE MONTALI

Byg­ma­lion, pour Ni­co­las Sar­ko­zy, c’est un peu le spa­ra­drap du ca­pi­taine Had­dock : ça colle. Avec cette af­faire ju­di­ciaire qui n’en fi­nit pas, c’est aus­si — sur­tout ? — la ques­tion du « sort » po­li­tique de l’an­cien chef de l’Etat qui se pose. L’op­po­si­tion, sans cap ni bous­sole mais avec treize can­di­dats à la pri­maire, n’a pas de lea­deur in­con­tes­té. Sar­ko­zy, comme les autres, di­vise son camp au­tant qu’il le ras­semble. Dans ces condi­tions, on voit mal ses concur­rents ne pas pro­fi­ter de l’oc­ca­sion pour s’im­po­ser en ta­pant là où ça fait mal. Mais Sar­ko­zy a un tem­pé­rament de boxeur : il sait en­cais­ser et peut en­core em­por­ter le pre­mier round, ce­lui de la pri­maire. En re­vanche, si les juges le ren­voient en cor­rec­tion­nelle, le deuxième round, ce­lui de la pré­si­den­tielle, n’est pas ga­gné d’avance. jm­mon­ta­li@le­pa­ri­sien.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.