Fillon était-il au cou­rant ?

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - O.B. ET V.H.

C’est la pe­tite mu­sique qui mon­tait hier chez les sar­ko­zystes mais aus­si d’autres élus LR : et si François Fillon avait été in­for­mé de la dé­ci­sion du par­quet ? De­puis dix jours, l’an­cien Pre­mier mi­nistre de Ni­co­las Sar­ko­zy ne manque pas une oc­ca­sion de rap­pe­ler les en­nuis ju­di­ciaires de son ri­val à la pri­maire. « La ques­tion se pose sur le de­gré de connais­sance de Fillon. En tant qu’an­cien Pre­mier mi­nistre, il a des ré­seaux. Son at­taque cin­glante lors de son mee­ting de rentrée à Sa­blé-sur-Sarthe ( NDLR : « Qui au­rait ima­gi­né un seul ins­tant le gé­né­ral de Gaulle mis en exa­men ? » ) n’avait-elle pas un lien avec ce­la ? », s’in­ter­roge un dé­pu­té LR. « Est-ce que Jean-Pierre Jouyet (NDLR : le se­cré­taire gé­né­ral de l’Ely­sée à qui Fillon au­rait de­man­dé en 2014 de « boos­ter » les pro­cé­dures ju­di­ciaires concer­nant Sar­ko­zy) l’a in­for­mé ? Sans doute ont-ils dé­jeu­né en­semble », iro­nise un sar­ko­zyste. Am­biance. Hier, l’en­tou­rage de Fillon n’a pas sou­hai­té com­men­ter cette ru­meur em­bar­ras­sante que d’autres à droite jugent to­ta­le­ment far­fe­lue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.