Re­nault-Nis­san vole au se­cours de La­da

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE -

L’OPÉ­RA­TION était ris­quée, ça se confirme. Trois ans après avoir pris le contrôle d’Av­to­VAZ, le pre­mier construc­teur d’au­to­mo­biles russe, l’al­liance Re­nault-Nis­san vient à son che­vet. Pour ren­flouer les caisses du fa­bri­cant des my­thiques La­da, les ac­tion­naires se­ront ap­pe­lés à ap­prou­ver le 10 oc­tobre une re­ca­pi­ta­li­sa­tion de 1,1 Md€, a an­non­cé le groupe hier. Soit en­vi­ron… cinq fois sa ca­pi­ta­li­sa­tion bour­sière ! Une pre­mière bouf­fée d’air frais de 345 M€ pour­rait être ap­por­tée dès dé­cembre, à la seule charge de Re­nault.

Se­lon le com­mu­ni­qué, la re­ca­pi­ta­li­sa­tion per­met­tra à Av­to­VAZ « de fi­nan­cer son expansion ain­si que de ré­pondre à ses en­ga­ge­ments fi­nan­ciers ».

En 2013, quand Re­nault-Nis­san avait pris 37 % des ac­tions, Av­to­VAZ pro­fi­tait d’un mar­ché russe en plein es­sor. Mais la crise éco­no­mique pro­vo­quée par la chute des prix des hy­dro­car­bures, conju­guée aux sanc­tions oc­ci­den­tales après la crise ukrai­nienne, a plom­bé le pou­voir d’achat des Russes et fait plon­ger leur mar­ché au­to­mo­bile. Pour se re­lan­cer, le construc­teur des La­da pré­voit aus­si d’élar­gir sa gamme, avec le lancement d’un cros­so­ver, et de se tour­ner vers de nou­veaux mar­chés, l’Afrique no­tam­ment.

La La­da Ves­ta a été lan­cée en 2015 pour rem­pla­cer la Prio­ra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.