Boues rouges : Valls re­cadre Royal

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ -

LA ZI­ZA­NIE conti­nue à propos du dossier des re­jets de boues rouges en Mé­di­ter­ra­née, au large de Cas­sis, par l’usine d’alu­mine Al­teo de Gar­danne (Bouches-duR­hône). Ma­nuel Valls a ap­pe­lé hier à « la maî­trise de l’ex­pres­sion » dans son gou­ver­ne­ment après de nou­velles prises de po­si­tion de Sé­go­lène Royal sur le su­jet, ce week-end ( lire notre édi­tion d’hier). Elle juge « in­ac­cep­table » que ces re­jets de pol­luants, même fil­trés, soient au­to­ri­sés par l’Etat. « Il ne s’agit plus de boues rouges char­gées en pol­luants comme par le pas­sé, mais d’eaux lar­ge­ment dé­pol­luées », a af­fir­mé hier Ma­nuel Valls dans un com­mu­ni­qué. La dé­ci­sion d’au­to­ri­ser jus­qu’en 2022 des re­jets in­dus­triels char­gés en ar­se­nic et en fer a été le « fruit du pro­ces­sus de tra­vail in­ter­mi­nis­té­riel, au­quel la mi­nistre de l’En­vi­ron­ne­ment et le mi­nistre de l’Eco­no­mie ont été étroi­te­ment as­so­ciés », a-t-il éga­le­ment pré­ci­sé.

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.