Les dé­boires de la dé­ra­di­ca­li­sa­tion

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - Aul­nay-sous-Bois (Seine-Saint-De­nis) Ju­lien Re­vial, ex-em­ployé de la Mai­son de la pré­ven­tion et de la famille CA­ROLE STERLÉ

C’ÉTAIT L’UNE des toutes pre­mières cel­lules de dé­ra­di­ca­li­sa­tion en France. En 2014, le mi­nis­tère de l’In­té­rieur pres­sait les pré­fec­tures de créer des cel­lules de sui­vi, par dé­par­te­ment, pour ac­com­pa­gner les fa­milles qui avaient si­gna­lé un proche ra­di­ca­li­sé en com­po­sant le nu­mé­ro vert. En Ile-de-France, la Mai­son de la pré­ven­tion et de la famille fut l’une d’elles, cha­peau­tée par So­nia Im­loul, res­pon­sable as­so­cia­tive pas vrai­ment en odeur de sain­te­té en Seine-Saint-De­nis du fait d’ac­ti­vi­tés pas­sées. Pour­tant, elle réus­sit à convaincre Pierre N’Ga­hane, pré­fet char­gé de pro­mou­voir le nu­mé­ro vert, et, avec 35 000 € de sub­ven­tions, s’ins­talle à Aul­nay-sous-Bois, dans un vaste ap­par­te­ment avec ter­rasse… pen­dant un an seule­ment.

Après l’été 2015, les sub­ven­tions cessent et la struc­ture met la clé sous la porte. Of­fi­ciel­le­ment, les bi­lans et les jus­ti­fi­ca­tifs ré­cla­més par la pré­fec­ture de po­lice n’étaient pas sa­tis­fai­sants. Dans un livre à pa­raître jeu­di*, on ap­prend qu’une ral­longe de 30 000 € au­rait bien été pro­gram­mée et que ce sont les pe­tites mains de la struc­ture qui ont aler­té les au­to­ri­tés de « dys­fonc­tion­ne­ments ». Des em­ployés ja­mais payés, trois sta­giaires… et non une di­zaine de sa­la­riés comme pré­ten­du dans les mé­dias. Un chiffre qui ne fut ja­mais dé­men­ti par les au­to­ri­tés.

Des ri­va­li­tés entre struc­tures, des « chiffres gon­flés », « des his­toires mon­tées d e t o ut e s p i è c e s » … L’au­teur de cette chro­nique, Ju­lien Re­vial, 24 ans, n’y va pas par quatre che­mins. Il re­trace mois après mois l’évo­lu­tion de cette struc­ture qui a « re­çu plus de jour­na­listes que de fa­milles ».

Re­cru­té par So­nia Im­loul grâce à une pe­tite an­nonce, cet étu­diant en droit avait pour mis­sion de ré­di­ger les notes de comptes ren­dus trans­mises à la pré­fec­ture de po­lice.

« J’étais un jeune homme l amb­da qui ne connais­sait stric­te­ment rien à ces pro­blé­ma­tiques théo­lo­giques et qui s’est re­trou­vé un peu par ha­sard au coeur de ce mi­lieu sen­sible », pré­cise-t-il d’em­blée. Sen­sible, le su­jet l’est : la struc­ture re­çoit les in­for­ma­tions pré­cises de la pré­fec­ture de po­lice et ac­cueille les fa­milles, avec pour mis­sion de dé­ra­di­ca­li­ser leur fils ou leur fille. Le re­cours à des mé­dia­teurs sa­la­fistes ne fait pas l’una­ni­mi­té. Mais le sou­tien est là. Au­tour d’un cous­cous avec les fa­milles avant Noël 2014, Bernard Ca­ze­neuve au­rait lan­cé : « On dé­ve­loppe, on du­plique. »

« Quand la pré­fec­ture de po­lice a trou­vé que ça n’al­lait pas en termes de ren­du, on a tout ar­rê­té », ré­torque l’In­té­rieur.

Les 35 000 € au­raient sur­tout ser­vi à louer l’ap­par­te­ment à l’an­née. « On a ser­vi de vi­trine mé­dia­tique alors qu’on était cen­sé être ex­pé­ri­men­tal sur des tech­niques de dé­ra­di­ca­li­sa­tion », re­grette Ju­lien Re­vial, re­par­ti vers des études d’his­toire. Il se dé­fend de vou­loir ré­gler ses comptes avec So­nia Im­loul. « Il se­rait trop fa­cile de faire por­ter l’échec à elle seule. Les ins­ti­tu­tions ont fait des pro­messes qui n’ont pas été te­nues, il y a eu beau­coup de ma­ni­pu­la­tions » , conclut-il, es­pé­rant « nour­rir le dé­bat en li­vrant l’en­vers du dé­cor ».

Contac­tée hier, So­nia Im­loul n’a pas sou­hai­té faire de com­men­taires au su­jet du livre, qu’elle n’a pas lu. Elle de­vra dé­sor­mais s’ex­pli­quer en jus­tice. Elle est convo­quée le 26 sep­tembre à Pa­ris pour dé­tour­ne­ment de biens, blan­chi­ment et tra­vail dis­si­mu­lé.

« Nour­rir le dé­bat en li­vrant l’en­vers du dé­cor »

* « Cel­lule de dé­ra­di­ca­li­sa­tion : Chro­nique d’une dés­illu­sion », par Ju­lien Re­vial, Ed. Mi­cha­lon. 253 p., 18 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.