Le feu à nou­veau aux portes de Mar­seille

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - J.D.

TROIS CENTS HEC­TARES de vé­gé­ta­tion avaient brû­lé hier soir dans les ca­lanques au sud de Mar­seille ( Bouches-du-Rhône), clas­sées hier en « dan­ger ex­cep­tion­nel ». Le feu s’était dé­cla­ré vers 17 heures à hau­teur du col de la Gi­neste, entre Mar­seille et Cas­sis, proche du cam­pus uni­ver­si­taire de Lu­mi­ny. En fin de soirée, il n’était « ni maî­tri­sé ni fixé », in­di­quait un porte-pa­role des ma­rins-pom­piers de Mar­seille qui, ren­for­cés d’uni­tés ve­nues no­tam­ment du dé­par­te­ment voi­sin du Vau­cluse, s’at­ta­chaient à ré­duire sa pro­gres­sion. Les pom­piers du ser­vice dé­par­te­men­tal d’in­cen­die et de se­cours (Sdis) étant pré­po­si­tion­nés pour lui faire bar­rage vers Cas­sis.

Un im­pres­sion­nant pa­nache de fu­mée était vi­sible de­puis le centre-ville de Mar­seille à la tom­bée du jour et les Ca­na­dair mul­ti­pliaient les ro­ta­tions en dé­but de soirée pour ten­ter de conte­nir le si­nistre au maxi­mum. Vers 20 h 45, ils ont dû ces­ser leur bal­let, en rai­son de la nuit. Quant aux hé­li­co­ptères bom­bar­diers d’eau, ils n’avaient pas pu dé­col­ler à cause du vent.

La mai­rie a ou­vert un gym­nase pour un éven­tuel hé­ber­ge­ment des ha­bi­tants

« C’était trop dan­ge­reux », pré­ci­sait Di­dier Réault, ad­joint au maire de Mar­seille et pré­sident du parc na­tio­nal des Ca­lanques, ajou­tant que « la si­tua­tion est très dif­fi­cile, il y a des ra­fales de 80 à 100 km/h ». Le fort mis­tral d’hier de­vait pro­gres­si­ve­ment mol­lir dans la nuit, mais ne tom­ber com­plè­te­ment que ce ma­tin, se­lon Mé­téo France.

Par pré­cau­tion, no­tam­ment vu l’in­cen­die qui a ra­va­gé plus de 3 000 ha et tou­ché 1 500 mai­sons il y a moins d’un mois, ne s’ar­rê­tant qu’aux portes de la ville, la mai­rie de Mar­seille a de­man­dé hier soir à tous les ha­bi­tants de Lu­mi­ny, du Re­don, ave­nue de Lattre-de-Tas­si­gny et Vau­frèges de ne pas ren­trer chez eux et a ou­vert un gym­nase pour un éven­tuel hé­ber­ge­ment.

800 ha brû­lés dans l’Aude. Dans le dé­par­te­ment de l’Aude en Lan­gue­doc-Rous­sillon - Mi­di-Py­ré­nées, lui aus­si clas­sé en « dan­ger ex­cep­tion­nel » pour la jour­née d’hier, un violent in­cen­die de fo­rêt et de gar­rigue, dont les fu­mées étaient vi­sibles jusque Per­pi­gnan, s’est dé­cla­ré vers 15 h 30, dans les Hautes-Cor­bières. Hier soir, les quelque trois cents pom­piers mo­bi­li­sés ten­taient de conte­nir le feu, at­ti­sé par un vent vif et fa­vo­ri­sé par une sé­che­resse ex­trême. Quatre Ca­na­dair et deux Tra­cker étaient éga­le­ment mo­bi­li­sés dans cette ré­gion sau­vage li­mi­trophe des Py­ré­nées-Orien­tales pour évi­ter que le feu ne pro­gresse en di­rec­tion des vil­lages. Au dé­but de la nuit, au moins 800 ha avaient brû­lé et les ha­bi­tants des vil­lages vo­sins ont été ap­pe­lés à res­ter confi­nés chez eux. Un peu plus au nord, dans le Tarn, 50 ha ont été ra­va­gés par un in­cen­die qui s’est dé­cla­ré vers 16 heures sur les Causses, près de Castres.

Mar­seille (Bouches-du-Rhône), hier. Le feu s’est dé­cla­ré vers 17 heures. En fin de soirée, il n’était « ni maî­tri­sé ni fixé », se­lon un porte-pa­role des ma­rins-pom­piers de Mar­seille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.