La cam­pagne très éco­lo de Mé­len­chon

RE­CY­CLAGE. L’en­vi­ron­ne­ment est très pré­sent dans la cam­pagne du co­fon­da­teur du Front de gauche qui es­père bien ré­cu­pé­rer en 2017 des élec­teurs dé­bous­so­lés par les di­vi­sions d’Eu­rope Eco­lo­gie-les Verts.

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - Noël Ma­mère, can­di­dat des Verts à la pré­si­den­tielle de 2002 MAR­TINE CHE­VA­LET

À L’IN­VERSE DES FRUITS, plus il mû­rit plus il ver­dit… En cinq ans, Jean-Luc Mé­len­chon a consi­dé­ra­ble­ment dé­ve­lop­pé son pro­pos éco­lo : mo­dèle agri­cole, éco­no­mie de la mer, éner­gies re­nou­ve­lables… Il est de­ve­nu in­col­lable, ini­tié par des fi­gures comme Ni­co­las Hu­lot, pour qui il a res­pect et ami­tié, l’ex-dé­pu­tée des Verts Mar­tine Billard, ou, il y a plus long­temps, Alain Bom­bard, un bio­lo­giste qui tra­ver­sa l’At­lan­tique en so­li­taire en 1952, avant de s’en­ga­ger au PS dans les an­nées 1970 .

Au­jourd’hui, l’om­ni­pré­sence de ces thèmes chez le fon­da­teur du Front de gauche ne doit rien au ha­sard. Cap­ter l’élec­to­rat éco­lo à l’heure où Eu­rope Eco­lo­gie-les Verts (EELV) est dé­sta­bi­li­sé et plonge dans les affres de la pri­maire fait par­tie de ses ob­jec­tifs. Pour au­tant, même si per­sonne n’est dupe, les Verts ne lui font pas de pro­cès en pla­giat. « Plus on est nom­breux à crier l’ur­gence éco­lo­giste, mieux c’est ! » ré­sume Ju­lien Bayou, porte-pa­role d’EELV pour qui Mé­len­chon « a fait sa ré­vo­lu­tion et su sor­tir de la lo­gique pro­duc­ti­viste »… Ex-can­di­dat Vert à l’Ely­sée en 2002, Noël Ma­mère ap­prouve : « Ce se­rait mal­hon­nête de dire que ce n’est que com­mu­ni­ca­tion de sa part. Mais l’éco­lo­gie n’est pas son cadre d’ana­lyse prin­ci­pal contrai­re­ment à nous. » Cé­cile Du­flot, elle, se re­fuse à com­men­ter le « ver- dis­se­ment » de Mé­len­chon, ju­geant in­utile de « le ta­cler ». Can­di­date à la pri­maire éco­lo, l’eu­ro­dé­pu­tée Mi­chèle Ri­va­si es­time elle aus­si qu’il « a pris conscience de l’ur­gence de l’éco­lo­gie à une époque où chez les so­cia­listes elle consis­tait à mettre du vert sur les af­fiches et à rou­ler à vé­lo ». Son re­gret : « Il vire sou­ve­rai­niste, an­ti-Eu­rope alors que pour nous un homme ou un pays seuls ne peuvent rien. » Son « culte du sau­veur su­prême », comme le dit un proche d’Em­ma­nuelle Cosse, agace aus­si une par­tie de la base éco­lo.

Reste que l’in­té­rêt de Mé­len­chon pour l’éco­lo­gie n’est pas si ré­cent. Au con­grès du PS de 2008, il a été le pre­mier à théo­ri­ser la pla­ni­fi­ca­tion éco­lo­gique dans les textes du par­ti, rap­pellent ses amis, puis à s’in­té­res­ser à l’al­ter­mon­dia­lisme. Pré­sent au pro­cès de Jo­sé Bo­vé contre McDo, ha­bi­tué des ma­nifs à Notre-Da­medes-Landes, Mé­len­chon a noué des liens étroits avec les Verts. Pour­rait-il ob­te­nir le sou­tien de Hu­lot pour 2017 ? Il en rêve. Il n’au­ra en tout cas pas ce­lui d’EELV qui a choi­si d’avoir son can­di­dat. « On ne lui fait pas de pro­cès en in­sin­cé­ri­té ou en op­por­tu­nisme. Mais son éco­lo­gie n’est pas la nôtre. Il la di­lue dans la contes­ta­tion de la gauche », re­grette un conseiller d’Em­ma­nuelle Cosse.

« L’éco­lo­gie n’est pas son cadre d’ana­lyse prin­ci­pal »

Pa­ris, le 21 sep­tembre 2014. Ni­co­las Hu­lot et Jean-Luc Mé­len­chon par­ti­ci­paient en­semble à la Marche du peuple pour le cli­mat, deux jours avant la COP21.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.