Eme­ry in­ter­pelle Ben Ar­fa

PSG

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Y.L.

UNAI EME­RY adresse ses pre­miers bons et mau­vais points. Hier, sur RMC, il a ap­por­té son sou­tien à Edin­son Ca­va­ni, « l’un des dix meilleurs at­ta­quants du monde », se­lon lui. « Ce n’est pas un risque de ne pas avoir re­cru­té d’avant-centre sup­plé­men­taire, c’est de la confiance. Le plus im­por­tant, c’est qu’il crée des oc­ca­sions. En­suite, il va mar­quer, je suis tran­quille. »

L’en­traî­neur pa­ri­sien a été plus sé­vère avec Ha­tem Ben Ar­fa, même s’il a sou­li­gné « sa bonne men­ta­li­té ». « Je lui ai dit : Tra­vaille pour pro­gres­ser. Parce que, de­puis le dé­but de ta car­rière, il y a beau­coup d’at­tentes au­tour de toi, mais en­suite, tu es al­lé en An­gle­terre et ça a été moyen. Tu sors d’une bonne sai­son à Nice, mais main­te­nant, ici, tu dois t’amé­lio­rer. » Unai Eme­ry af­firme aus­si qu’il au­rait ai­mé conser­ver Da­vid Luiz, par­ti au der­nier mo­ment à Chel­sea. « Après le match contre Mo­na­co, il a dit qu’il vou­lait par­tir, qu’il n’était pas content ici et qu’il avait une bonne offre, ra­conte le Basque. Je lui ai ré­pon­du que je ne vou­lais pas qu’il parte, qu’il al­lait jouer, qu’il était im­por­tant, mais que s’il pen­sait que c’était mieux de par­tir, je res­pec­te­rais sa dé­ci­sion. »

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.