Vu­li­vu­li en pays connu

Aujourd'hui en France - - SPORTS - OLI­VIER FRAN­ÇOIS

« TOI, tu as eu le nez fin ! » Al­bert Vu­li­vu­li, le trois-quarts centre du Ra­cing 92, ne compte plus tous les mes­sages qu’il a re­çus en pro­ve­nance de Cler­mont de­puis le titre de cham­pion dé­cro­ché le 24 juin à Bar­ce­lone. Il en ri­gole et il s’at­tend à peu près aux mêmes com­pli­ments quand il croi­se­ra ses an­ciens co­équi­piers au­ver­gnats sur la pe­louse du stade Mi­che­lin, sa­me­di soir. Il y a un an, en ef­fet, le Fid­jien por­tait le maillot jaune et bleu. Jo­ker Coupe du monde de Wes­ley Fo­fa­na, il est même res­té quatre mois de plus en­suite comme jo­ker mé­di­cal. Il au­rait pu pro­lon­ger en­core un peu plus l’aven­ture mais il a dé­ci­dé de re­joindre les Ciel et Blanc en mars der­nier, pour ter­mi­ner la sai­son à la place de Ted­dy Tho­mas, bles­sé.

Bonne pioche. Il a connu dans la fou­lée une fi­nale de Coupe d’Eu­rope, per­due contre les Sa­ra­cens, et le bou­clier de Bren­nus dé­cro­ché au Camp Nou de­vant Tou­lon après une vic­toire mé­mo­rable en de­mi-fi­nale à Rennes face à… Cler­mont. Puis le club fran­ci­lien lui a pro­po­sé un contrat de deux ans. « C’est la vie, sou­rit-il. Par­fois, de belles routes s’ouvrent de­vant nous. Il faut sa­voir les prendre tout en res­tant humble. »

A 31 ans, le voi­là de nou­veau bon­dis­sant sur le ter­rain, comme en 2010, lors de ses pre­mières sé­lec­tions in­ter­na­tio­nales, l’an­née où il avait été re­cru­té par le Ra­cing-Mé­tro de Pierre Ber­bi­zier. « J’étais ve­nu en France à Bour­goin après avoir joué en Aus­tra­lie et je suis res­té trois sai­sons au Ra­cing, ra­conte-t-il. En­suite, je suis par­ti à La Ro­chelle où m’ont re­joint Jone Qo­vu et Si­re­li Bo­bo. » Vu­li­vu­li a dû quit­ter ses amis fid­jiens mais il ne s’est pas sen­ti seul au mo­ment de s’ins­tal­ler à Châ­te­nay-Ma­la­bry (Hauts-de-Seine) avec son épouse néo-zé­lan­daise et leurs deux en­fants (1 gar­çon de 4 ans et 1 fille de 14 mois).

« D’abord, je connais­sais beau­coup de monde ici, in­siste-t-il, et puis je vais re­trou­ver Leone Na­ka­ra­wa ( NDLR : mé­daillé d’or aux JO de Rio avec les Fid­ji en rug­by à VII) qui ar­rive ces jours-ci et avec qui j’ai joué lors du Mon­dial 2011. La vic­toire aux Jeux, c’était in­croyable ! Je me re­vois, ga­min, à 4 ou 5 ans, com­men­cer à jouer à ce sport sur la plage avec des noix de co­co, comme tous les autres. Et main­te­nant, voi­là les Fid­ji cham­pions olym­piques ! »

« Je me re­vois, ga­min, jouant sur la plage »

Al­bert Vu­li­vu­li.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.