Il ras­semble la fa­mille… sauf Royal

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - PH.M.

C’EST AUX PE­TITS DÉ­TAILS que se ré­vèlent les grandes am­bi­tions. Hier, le cas­ting du col­loque or­ga­ni­sé par la Fon­da­tion Jean Jau­rès, Ter­ra No­va et la Feps (Fon­da­tion eu­ro­péenne d’études pro­gres­sistes) était par­ti­cu­liè­re­ment soi­gné. Toutes les pièces qui avaient pu être ras­sem­blées de la tu­mul­tueuse fa­mille so­cia­liste étaient là, soi­gneu­se­ment mises en évi­dence dans la salle. A com­men­cer par le ban et l’ar­rière-ban des mi­nistres et se­cré­taires d’Etat du gou­ver­ne­ment. A une ex­cep­tion no­table près : Sé­go­lène Royal a brillé par son ab­sence. La mi­nistre de l’Eco­lo­gie inau­gu­rait en ré­gion pa­ri­sienne le pre­mier in­cu­ba­teur Green­tech verte de start-up dé­diée à l’en­vi­ron­ne­ment. Jus­qu’à la der­nière mi­nute, les col­la­bo­ra­teurs de l’ex-com­pagne de Fran­çois Hol­lande ont ten­té d’or­ga­ni­ser le ra­pa­trie­ment à Pa­ris de leur mi­nistre pour par­ti­ci­per au col­loque. En vain. Alors que le pré­sident plan­tait le dé­cor de sa fu­ture cam­pagne, le compte Twit­ter de Royal égre­nait, comme si de rien n’était, des mes­sages sur les der­nières in­no­va­tions et ini­tia­tives en­vi­ron­ne­men­tales. Des tweets si in­so­lites… qu’ils se­ront en­suite ef­fa­cés du compte de la mi­nistre de l’Eco­lo­gie !

Pour le reste, la géo­gra­phie de la salle Wa­gram était ins­truc­tive. Alors que la plu­part des par­le­men­taires so­cia­listes, qui avaient joué des coudes pour être dans les pre­miers rangs, étaient dis­per­sés dans la salle de concerts pa­ri­sienne, Fran­çois La­my, ex-dé­pu­té de l’Es­sonne et fi­dèle de Mar­tine Au­bry, qui guigne un siège dans le Nord, était ins­tal­lé bien en vue au se­cond rang. Juste der­rière Fran­çois Hol­lande. Le signe in­dis­cu­table de la ré­con­ci­lia­tion qui est en train de s’opé­rer entre Hol­lande et la tem­pé­tueuse maire de Lille.

As­sis à la gauche du pré­sident, l’an­cien garde des Sceaux et ac­tuel pré­sident de la Fon­da­tion Jean Jau­rès, Hen­ri Nal­let, re­pré­sen­tait la mit­ter­ran­die, en com­pa­gnie de Jack Lang, as­sis au mi­lieu de la salle. La jos­pi­nie était aus­si for­te­ment re­pré­sen­tée, avec no­tam­ment l’an­cien mi­nistre de l’In­té­rieur Da­niel Vaillant, l’ex-ad­joint de Pa­ris Pierre Scha­pi­ra, le sé­na­teur Jean-Pierre Caf­fet et Ni­cole Bal­dé, la fi­dèle col­la­bo­ra­trice de Lio­nel Jos­pin. Il ne man­quait que Ber­trand De­la­noë !

Pas de fron­deur à l’ho­ri­zon

La jeune garde hol­lan­daise était bien pré­sente aus­si : le dé­pu­té fran­ci­lien Raz­zy Ham­ma­di, la sé­na­trice Fré­dé­rique Es­pa­gnac et quelques autres. En tout, une soixan­taine de dé­pu­tés et une tren­taine de sé­na­teurs se sont dé­pla­cés pour as­sis­ter au qua­si-dé­mar­rage de la cam­pagne de Fran­çois Hol­lande. Par­mi eux, des ré­no­va­teurs comme Ch­ris­tophe Ca­resche, d’an­ciens fa­biu­siens tels que Guillaume Ba­che­lay, Per­venche Be­rès et l’ex-dé­pu­té eu­ro­péen Hen­ri We­ber. En re­vanche, pas l’ombre d’un fron­deur à l’ho­ri­zon ! Un oeil af­fû­té per­met­tait de dis­tin­guer des per­son­na­li­té pré­sentes le 13 juillet au mee­ting de lan­ce­ment du mou­ve­ment En Marche ! d’Em­ma­nuel Ma­cron, comme les sé­na­trices Ni­cole Bricq et Pa­tri­cia Schil­lin­ger. Mais ces der­nières n’étaient peut-être là qu’à titre d’ob­ser­va­trices…

Pa­ris (17e ar­ron­dis­se­ment), hier. Par­mi les per­son­na­li­tés pré­sentes aux pre­miers rangs : les mi­nistres Ca­ze­neuve, Ur­voas, Le Drian, Ay­rault, Valls… mais aus­si Fran­çois La­my, fi­dèle de Mar­tine Au­bry, et Hen­ri Nal­let, re­pré­sen­tant de la mit­ter­ran­die.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.