Amel S.,

Aujourd'hui en France - - TERRORISME - Bous­sy-Saint-An­toine (Es­sonne)

Un ru­ban de ba­li­sage rouge et blanc court en­core le long de la ré­si­dence de la Grange-aux-Belles à Bous­sy-Saint-An­toine (Es­sonne). C’est là, au 3e étage du 9, ave­nue JeanMou­lin, que vi­vait Amel S., 39 ans, la plus âgée des trois femmes ra­di­ca­li­sées in­ter­pel­lées par les po­li­ciers de la Di­rec­tion gé­né­rale de la sé­cu­ri­té in­té­rieure (DGSI) jeu­di soir. Dans l’ap­par­te­ment de cette mère de 4 en­fants, d’où Amel S., Inès M. et Sa­rah H. sont sor­ties ven­dre­di avant que cette der­nière at­taque un po­li­cier à l’arme blanche, les en­quê­teurs ont re­trou­vé trois cou­teaux et un sho­cker, 7 bou­teilles de verre vides avec du pa­pier qui pou­vait ser­vir de mèche et, dans son vé­hi­cule, deux jer­ri­canes de 5 litres avec des traces de ga­soil. La fille aî­née d’Amel S., 15 ans, a elle aus­si été in­ter­pel­lée, à Cli­chy-sousBois (Seine-Saint-De­nis).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.