« Je ne met­trai pas de nouilles dans mon slip ! »

Thier­ry Ar­dis­son,

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Pro­pos re­cueillis par BE­NOÎT DARAGON

« SA­LUT LES TER­RIENS ! » est de re­tour ce soir, à 19 h 5… sur C 8. La chaîne a ré­cu­pé­ré l’émis­sion que Thier­ry Ar­dis­son pré­sen­tait de­puis dix ans sur Ca­nal + et dé­roule le ta­pis rouge. Le lan­ce­ment de la on­zième sai­son du talk­show se­ra sui­vi d’une soi­rée spé­ciale au­tour de l’homme en noir avec un do­cu­men­taire sur la « Gé­né­ra­tion Ar­dis­son » en prime time. L ’ a n i ma t e u r n e r e g r e t t e p a s son choix. Il fal­lait une soi­rée spé­ciale pour que vous quit­tiez Ca­nal + ? THIER­RY AR­DIS­SON. On m’a pro­po­sé d’al­ler à C 8 en pen­sant que j’al­lais mal le prendre. Mais au contraire, j’étais ra­vi de quit­ter Ca­nal + ! Je suis très re­con­nais­sant à Ro­dolphe Bel­mer et Ara Apri­kian (NDLR : les an­ciens pa­trons de la chaîne) de m’avoir em­bau­ché il y a dix ans quand « Tout le monde en parle » s’est ar­rê­té. Mais je n’ai ja­mais sou­le­vé l’en­thou­siasme au sein du Ca­nal + his­to­rique, qui est un peu sec­taire. J’en ai beau­coup souf­fert. Je dé­plo­rais de de­voir cou­per de bonnes sé­quences pour ne pas dé­pas­ser mes 58 mi­nutes heb­do­ma­daires. Mais rien à faire… Votre émis­sion est donc ral­lon­gée. Elle va être adap­tée pour le pu­blic de C 8 ? Je n’ai pas vou­lu que l’émis­sion change. Les gens zap­pe­ront et re­trou­ve­ront les in­vi­tés, le sta­giaire Tom Villa, qui est dé­sor­mais en CDD, et Stéphane Guillon, bien sûr. Guillon, tu as en­vie de le voir en 2017 ! J’adore quand il fait les imi­ta­tions, sur­tout DSK ! Plus tard, on s’adap­te­ra peut-être à la chaîne. Mais je vous ras­sure, je ne met­trai pas de nouilles dans mon slip ! Vous irez dans « Touche pas à mon poste » ? Comme c hr oni - queur, ça ne m’in­té­resse pas, mais comme in­vi­té c’est pré­vu. On a plein de choses en com­mun avec Cy­ril (Ha­nou­na). Des conne­ries en direct, des hap­pe­nings sur les pla­teaux des autres, j’en ai fait plein moi aus­si. Vous le ver­rez sa­me­di dans le do­cu­men­taire « Gé­né­ra­tion Ar­dis­son ». C 8 va vous confier d’autres émis­sions ? La di­rec­tion de C 8 a une éner­gie et une en­vie de fa­bri­quer des émis­sions. Et ça me plaît car je suis un ar­ti­san, un concep­teur, pas un in­dus­triel de la té­lé­vi­sion ! Ils m’ont per­mis de faire « Zé­ro li­mite », qui se­ra dif­fu­sé le 29 sep­tembre. Ce­la fai­sait long­temps que je vou­lais faire un talk-show avec des in­con­nus pour qui rien n’est im­pos­sible et qui se sur­passent dans le sport, la spi­ri­tua­li­té, l’argent et… le sexe. Et on parle éga­le­ment de re­faire « Hap­py Hour », que j’avais fait sur Ca­nal +. J’ai­me­rais bien le pré­sen­ter en duo avec Daph­né Bür­ki. Vous al­lez re­lan­cer « Pa­ris der­nière ». Avez-vous choi­si entre Daph­né Bür­ki et Eno­ra Ma­la­gré pour l’ani­mer ? On a hé­si­té. Eno­ra, il faut la voir à l’écran, pas dans un pro­gramme en ca­mé­ra sub­jec­tive. Donc ce se­ra Daph­né. Elle al­lie dé­con­trac­tion et classe. Je veux faire une émis­sion très chic, comme à la grande époque de Frédéric Tad­deï ! La ren­trée est dif­fi­cile pour Ca­nal +. Ça vous at­triste ? Je n’ai ja­mais été ai­mé sur cette chaîne donc je m’en fous roya­le­ment !

« Guillon, tu as en­vie de le voir en 2017 ! »

« J’étais ra­vi de quit­ter Ca­nal + », ex­plique Thier­ry Ar­dis­son, qui es­time jouir dé­sor­mais d’une plus grande li­ber­té dans la concep­tion des pro­grammes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.