Pas de « cer­veau dis­po­nible » pour Bar­thès

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS -

Lun­di, Yann Bar­thès dé­barque au « Quo­ti­dien » sur TMC. En no­vembre, il ar­ri­ve­ra sur TF 1 pour une émis­sion heb­do­ma­daire dif­fu­sée en deuxième par­tie de soi­rée, vrai­sem­bla­ble­ment le jeu­di. L’ani­ma­teur avait en­vi­sa­gé d’ap­pe­ler ce nouveau ren­dez-vous « Temps de cer­veau dis­po­nible », un pied de nez à l’an­cien pa­tron de TF 1 Pa­trick Le Lay. En 2004, ce der­nier avait dé­clen­ché une po­lé­mique en ex­pli­quant que la mis­sion d’une té­lé­vi­sion pri­vée fi­nan­cée par la pu­bli­ci­té, comme TF 1, « c’est d’ai­der Co­ca-Co­la à vendre son pro­duit. Or, pour qu’un mes­sage pu­bli­ci­taire soit per­çu, il faut que le cer­veau du té­lé­spec­ta­teur soit dis­po­nible ». Yann Bar­thès était tel­le­ment content de son idée qu’il avait dé­po­sé le titre… Ce qui a ren­du fu­rieux Pa­trick Le Lay. Jeu­di, l’ani­ma­teur a in­di­qué sur France In­ter qu’il avait re­çu des lettres de l’avo­cat de l’an­cien pa­tron de TF 1. « Ça nous fai­sait plu­tôt mar­rer mais je crois sa­voir que ça ne lui a pas plu. Il a re­ven­di­qué le fait que c’était lui qui l’avait dit. » Pour évi­ter les en­nuis, Bar­thès cherche un autre nom…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.