Ce sont les pion­niers du gros lot !

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - V.MD.

C’ÉTAIT UNE AUTRE ÉPOQUE, celle où les vei­nards du Lo­to po­saient, tout sou­rire et leur chèque à plein de chiffres en mains, de­vant les pho­to­graphes. Il y a qua­rante ans, jour pour jour, les pre­miers vain­queurs d’un jack­pot à la nou­velle lo­te­rie lan­cée quatre mois plus tôt s’af­fi­chaient dans la presse.

Lors des pre­miers ti­rages, au­cun ga­gnant n’avait trou­vé tous les bons nu­mé­ros, ce qui per­met­tait au pac­tole d’aug­men­ter pro­gres­si­ve­ment. Jus­qu’à ce qu’un jeune couple de concierges, ori­gi­naire du Pas-de-Ca­lais mais ins­tal­lé à Pa­ris, rafle la mise. Plus de 800 000 francs, une sa­crée for­tune pour l’époque. C’est ma­dame qui avait rem­pli la grille au ha­sard, dé­pen­sant 8 francs.

Qu’est-ce que les amou­reux ont fait de leur for­tune ? A l’époque, ceux qui of­fi- ciaient dans une pe­tite loge non chauf­fée du bou­le­vard Vol­taire (XIe) et ga­gnaient 2 000 francs par mois es­pé­raient réa­li­ser leur rêve : construire une mai­son à la cam­pagne où pour­ra gran­dir leur pre­mier en­fant, dont la ve­nue était im­mi­nente. L’ar­gent a-t-il fait leur bon­heur ? Im­pos­sible de ré­pondre. « On ne sait ab­so­lu­ment pas ce qu’ils sont de­ve­nus », as­sure-t-on à la Fran­çaise des jeux (FDJ).

Ce qui est sûr, c’est que leur belle his­toire a conquis le grand pu­blic et do­pé les ventes du Lo­to, dont le dé­mar­rage avait été un échec com­mer­cial. De­puis, plus de 16 000 chan­ceux ont dé­cro­ché le ma­got ! Pour cé­lé­brer le 40e an­ni­ver­saire de ce coup de pot des Ch’tis re­tom­bés dans l’ano­ny­mat, la FDJ a dé­ci­dé de mettre en jeu ven­dre­di une ca­gnotte ex­cep­tion­nelle de 13,55 M€. Il s’agit du pre­mier « jack­pot par­ti­ci­pa­tif ». Con­crè­te­ment, les in­ter­nautes étaient in­vi­tés, jus­qu’à avant-hier, à faire gon­fler d’un simple clic le gros lot sur Fa­ce­book, sans rien dé­bour­ser. Plus de 50 000 joueurs et non-joueurs ont par­ti­ci­pé à cette opé­ra­tion in­édite, ce qui a fait croître de plus de 500 000 € le jack­pot ini­tial fixé à 13 M€. « Ce dis­po­si­tif par­ti­ci­pa­tif et di­gi­tal per­met d’al­ler cher­cher des clients plus jeunes, de tou­cher les nou­velles gé­né­ra­tions », se fé­li­cite-t-on à la Fran­çaise des jeux.

Plus de 16 000 chan­ceux ont rem­por­té la mise de­puis 1976

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.