« Un Russe, une Noire… ré­vo­lu­tion­naire ! »

An­na Gé­li­bert,

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Pro­pos re­cueillis par M.V.

AN­NA GÉ­LI­BERT est jour­na­liste au men­suel spé­cia­li­sé dans le ci­né­ma fan­tas­tique « Mad Mo­vies » et connaît sur le bout des doigts l’uni­vers « Star Trek ». En quoi la sé­rie « Star Trek » a-t-elle mar­qué l’his­toire de la té­lé ? AN­NA GÉ­LI­BERT. Pas seule­ment l’his­toire de la té­lé, mais celle de la cul­ture en gé­né­ral. « Star Trek » a tou­jours été très en avance au ni­veau tech­no­lo­gique, et ça a énor­mé­ment mar­qué le pu­blic. La dis­tor­sion spa­tiale (NDLR : qui per­met de voya­ger plus vite que la lu­mière), la té­lé­por­ta­tion, le sys­tème d’in­vi­si­bi­li­té des vais­seaux, les na­no­tech­no­lo­gies, tout ce­la a consti­tué un vi­vier pour les scien­ti­fiques. Dans la pre­mière sé­rie, les hé­ros uti­lisent des té­lé­com­mu­ni­ca­teurs qui ont peut-être ins­pi­ré les té­lé­phones por­tables. Dans la sé­rie « Next Ge­ne­ra­tion », dans les an­nées 1990, les per­son­nages ont des ta­blet-

« Star Trek » dif­fu­sait aus­si des mes­sages, des idées ? C’est une sé­rie fon­da­men­ta­le­ment op­ti­miste, contrai­re­ment à ses ho­mo­logues de l’époque. Dans l’uni­vers fu­tu­riste où elle se dé­roule, pas de sexisme, d’ho­mo­pho­bie, de xé­no­pho­bie, pas de pau­vre­té, plus de ma­la­dies… Même la faim dans le monde a été éra­di­quée grâce à des ré­pli­ca­teurs de nour­ri­ture ! Gene Rod­den­ber­ry, le créa­teur de « Star Trek », n’ignore pas les pro­blé­ma­tiques des an­nées 1960, comme la guerre froide, mais il montre que l’hu­ma­ni­té peut les ré­soudre. Il montre un mon- La pre­mière sé­rie met en scène des hé­ros noirs, fé­mi­nins, russe, et pas seule­ment des hommes amé­ri­cains blancs… C’était car­ré­ment ré­vo­lu­tion­naire en pleine guerre froide ! Mon­trer un vais­seau pi­lo­té par un Russe, mais aus­si un Asia­tique, une femme noire res­pon­sable des té­lé­com­mu­ni­ca­tions, oeu­vrant tous en­semble pour une cause com­mune, c’était épous­tou­flant pour l’époque. Ce­la dit, dans la sé­rie, les femmes ont en­core des ju­pettes très courtes, des ha­bits très sexua­li­sés…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.