Pen­sez dé­jà aux bulbes de prin­temps

SAI­SONS. L’ar­ri­vée de l’au­tomne mar­que­ra le mo­ment de plan­ter, re­plan­ter, bref construire ce que se­ra le jar­din de la sai­son pro­chaine.

Aujourd'hui en France - - LE GUIDE DE VOTRE DIMANCHE - JA­CKY GUYON

Le re­tour de la des­serte, très en vogue dans les an­nées 1960, mais dans une ver­sion chic, avec pla­teaux en verre trans­pa­rent ou fu­mé et struc­ture en lai­ton. Bien pra­tique pour li­mi­ter les al­lers-re­tours à la cui­sine. 73 cm de long, 340 €. A voir www.ma­dam­stoltz.dk.

Un grand clas­sique mais tel­le­ment pra­tique. En ver­sion table basse de sa­lon pour y po­ser la té­lé­vi­sion ou bien l’apé­ro, c’est se­lon. En pan­neau de par­ti­cules co­lo­ris hêtre. 119 cm de long, 139 €. Ma­ga­sins Con­fo­ra­ma ou sur www.con­fo­ra­ma.fr. LA FIN DE L’ÉTÉ, puis le dé­but de l’au­tomne, c’est le mo­ment de com­men­cer à plan­ter les bulbes de prin­temps, c’est-à-dire les pre­mières fleurs qui s’épa­noui­ront à la sor­tie de l’hi­ver, met­tant un peu de cou­leur dans la gri­saille. Cro­cus, perce-neige, jon­quilles, ja­cinthes, tu­lipes… Il existe une in­fi­ni­té de fleurs qui entrent dans la ca­té­go­rie des bulbes.

Ces der­niers ont be­soin de su­bir une pé­riode de froid d’en­vi­ron deux mois pour fleu­rir. Voi­là pour­quoi il faut les plan­ter à l’au­tomne. Avant les grands froids, ils vont dé­ve­lop­per leurs ra­cines et, au prin­temps, ap­pa­raî­tront les feuilles et les fleurs. Il est in­té­res­sant d’éche­lon­ner les plan­ta­tions afin d’ob­te­nir une flo­rai­son sur une plus longue du­rée. Vous pou­vez donc éta­ler vos plan­ta­tions jus­qu’en dé­cembre.

Comment les plan­ter ? Il existe une règle gé­né­rale : il faut plan­ter les bulbes à une pro­fon­deur d’en­vi­ron 2 à 3 fois leur hau­teur. Une cou­tume qui pos­sède évi­dem­ment ses ex­cep­tions. On plan­te­ra, par exemple, les bulbes de lys plus pro­fon­dé­ment, car leur tige est fra­gile… Les bulbes re­doutent l’hu­mi­di­té ex­ces­sive qui peut les faire pour­rir. Si votre ter- rain est trop hu­mide, in­cor­po­rez-lui du sable, de la tourbe, et ameu­blis­sez-le bien pour fa­vo­ri­ser la cir­cu­la­tion de l’eau. Car, mal­gré tout, il faut de l’hu­mi­di­té pour que le bulbe gros­sisse. Et puis, dans un sol bien tra­vaillé, les ra­cines su­per­fi­cielles pous­se­ront mieux.

Où les plan­ter ? En gé­né­ral, les bulbes pré­fèrent le so­leil, mais pas tous. Le muguet, par exemple, ap­pré­cie les ex­po­si­tions mi-ombre, rap­pe­lant le sous-bois. En­suite, le choix du site dé­pend certes de son ex­po­si­tion, mais aus­si du ré­sul­tat re­cher­ché. Et de là dé­cou­le­ra le choix des va­rié­tés. Les tu­lipes ou les nar­cisses fe­ront ain­si mer­veille dans une al­lée ou re­grou­pées dans un mas­sif.

Ar­chi­tec­ture vé­gé­tale. On peut choi­sir de jouer l’ef­fet sau­vage. Dans ce cas, on prend une poi­gnée de bulbes que l’on jette au ha­sard sur la pe­louse. Il suf­fit en­suite de plan­ter cha­cun d’entre eux là où il est tom­bé. On peut aus­si choi­sir de créer des mi­ni-mas­sifs. Dans ce cas, on creuse un trou as­sez large pour y re­grou­per plu­sieurs bulbes. On peut trou­ver dans le com­merce des pa­niers à en­ter­rer qui fa­ci­litent cette opé­ra­tion.

Cro­cus, perce-neiges, jon­quilles ou, comme ici des tu­lipes né­ces­sitent d’être plan­tés dès l’au­tomne pour su­bir une pé­riode de froid d’en­vi­ron deux mois afin de fleu­rir par la suite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.