Les po­li­ciers en co­lère dé­filent

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS -

lu­sieurs cen­taines de po­li­ciers et leurs com­pagnes ont ma­ni­fes­té, hier à Pa­ris, dans le quar­tier des In­va­lides et dans plu­sieurs grandes villes de France pour ex­pri­mer leur « co­lère » sur leurs condi­tions de tra­vail, près d’un an après le dé­clen­che­ment d’une grogne in­édite dans la po­lice. A Pa­ris, une ban­de­role af­fi­chait : « Ci­toyens ! désa­vouée votre po­lice se meurt. » Un man­ne­quin re­pré­sen­tant un po­li­cier était dres­sé sur une voi­ture, une cible dans le dos, et des ma­ni­fes­tants scan­daient des slo­gans comme : « As­sez, as­sez de po­li­ciers brû­lés ! »

Née après l’at­taque aux cock­tails Mo­lo­tov de po­li­ciers griè­ve­ment bles­sés le 8 oc­tobre 2016 à Vi­ry-châ­tillon (Es­sonne), la fronde des po­li­ciers avait du­ré plu­sieurs se­maines, avec des ma­ni­fes­ta­tions la nuit à tra­vers la France. Or­ga­ni­sée grâce aux ré­seaux so­ciaux et sans les syn­di­cats, elle était

Pi­né­dite par son am­pleur. Il s’agit d’aler­ter sur « nos condi­tions de tra­vail avec des vé­hi­cules hors d’âge, des lour­deurs pro­cé­du­rales… », a ex­pli­qué Tom, vice-pré­sident de l’union des po­li­ciers na­tio­naux in­dé­pen­dants (UPNI), l’une des trois as­so­cia­tions qui ont ap­pe­lé à ma­ni­fes­ter.

Pa­ris, hier. Les po­li­ciers en­ten­daient aler­ter sur leurs condi­tions de tra­vail.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.