Les Fran­cos gour­mandes ont ga­gné leur pa­ri

Leur re­cette ? Mé­lan­ger bonne musique et grands chefs.

Aujourd'hui en France - - 24 HEURES EN RÉGIONS - CH­RIS­TIAN PANVERT

« JE SUIS VE­NU pour Clau­dio Ca­péo. Et je re­pars avec plein d’idée de re­cettes, c’est gé­nial ! » s’en­thou­siasme Emi­lie. Pour cette Tou­ran­gelle de 25 ans, les pre­mières Fran­cos gour­mandes de Tours (In­dreet-loire), qui s’achèvent au­jourd’hui, ont réus­si leur pa­ri : mé­lan­ger musique et gas­tro­no­mie. Avant le concert, elle a fil­mé la joute cu­li­naire entre quatre pâ­tis­siers. « Nous avions trois in­gré­dients im­po­sés, la poire ta­pée (poire sé­chée au four), du poivre et du cho­co­lat. J’y ai ajou­té de la figue fraîche et un cou­lis de fram­boise, ra­conte Ni­co­las Lé­ger, pâ­tis­sier à Tours. Tout ce monde, waouh ! c’est im­pres­sion­nant ! » sou­rit-il. En ef­fet, ven­dre­di, pre­mière jour­née, près de 10 000 per­sonnes ont conver­gé vers l’en­trée ouest du pont Wil­son. En cou­lisse, l’ac­cor­déo­niste et chan­teur Clau­dio Ca­péo en sa­li­vait aus­si. « Vous sa­vez, nous avons plein de points com­muns avec les chefs. Ce ne sont pas que les in­gré­dients qui font la dif­fé­rence mais la fa­çon de les per­son­na­li­ser et d’en jouer. »

PRO­DUC­TEURS BIO

Em­ma­nuel Her­vé, pré­sident de l’as­so­cia­tion Tours, Ci­té in­ter­na­tio­nale de la gas­tro­no­mie en Val de Loire, l’as­sure, ce fes­ti­val veut cé­lé­brer « le vivre-en­semble » en mi­sant sur « la cu­rio­si­té. » Huit groupes, DJ, chan­teurs (Ra­chid Ta­ha, Jo­ris Delacroix, Co­coon…) et 18 chefs étaient au me­nu. Au­jourd’hui en­core, trois autres lieux ouvrent toute la jour­née au pu­blic : la guin­guette au bord de la Loire, avec une soixan­taine de pro­duc­teurs bio du Val de Loire, la vil­la Ra­be­lais, siège de la Ci­té de la gas­tro­no­mie, et son ex­po de pho­tos cu­li­naires et un sa­lon du livre gas­tro­no­mique. En­fin, les halles de Tours fêtent leurs 150 ans.

Saint-jean­net (Alpes-ma­ri­times), mer­cre­di. Le re­nou­vel­le­ment de l’éclai­rage ur­bain a per­mis de choi­sir un type d’am­poules ne per­tur­bant pas les chauves-sou­ris, ani­maux noc­turnes.

Tours (Indre-et-loire), ven­dre­di. Les pro­duc­teurs fi­gu­raient par­mi les in­vi­tés des pre­mières Fran­cos gour­mandes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.