Le pe­tit prince à

Aujourd'hui en France - - FOOTBALL - PAR FRÉ­DÉ­RIC GOUAILLARD

LES ÉCOS­SAIS ont le sens de la for­mule. « Ky­lian 'Em Soft­ly » ti­trait mer­cre­di der­nier le « Scot­tish Sun » pour sou­li­gner la pres­ta­tion de Ky­lian Mbap­pé avec le PSG face au Cel­tic Glas­gow en Ligue des cham­pions (5-1). Un jeu de mot en ré­fé­rence au film « Co­gan : Killing Them Soft­ly » avec Brad Pitt sor­ti en 2012 ou, au choix, à la cé­lèbre chan­son « Killing Me Soft­ly With His Song », de Ro­ber­ta Flack. « Killing soft­ly » pour­rait se tra­duire par « tuer dou­ce­ment ». Une ma­nière de dire que les dé­fen­seurs ne ré­sistent pas à l’in­croyable ta­lent du nou­vel at­ta­quant pa­ri­sien. Mais en at­ten­dant de faire plier l’ar­rière-garde lyon­naise, ce soir, l’in­ter­na­tio­nal tri­co­lore (6 sé­lec­tions) va de­voir ap­pri­voi­ser le Parc des Princes. Le stade où tous les foot­bal­leurs rêvent d’évo­luer au moins une fois dans leur car­rière. Cette en­ceinte à l’acous­tique étour­dis­sante qui a ac­cueilli les pre­miers ex­ploits du foot­ball fran­çais avec la vic­toire de la bande à Pla­ti­ni lors de l’eu­ro 1984. A l’époque bien sûr, Ky­lian Mbap­pé n’était pas né mais, ce soir, du haut de ses 18 ans, il ne dé­barque pas en terre in­con­nue. Car l’at­ta­quant ori­gi­naire de Bon­dy avait pris l’ha­bi­tude de ve­nir s’as­seoir dans les tri­bunes du Parc alors qu’il n’était qu’un foot­bal­leur en herbe.

VISITE PRI­VÉE À 13 ANS

« Mon pre­mier match, c’était pour ve­nir voir mon frère Ji­rès Kem­bo, qui évo­luait avec Rennes », ex­plique-t-il. A cette époque, en 2009, Pa­ris ne do­mi­nait pas en­core le Cham­pion­nat de France et l’équipe de Claude Ma­ke­lele s’était in­cli­née (0-1) face aux Bre­tons. Même s’il était fan de Ro­nal­din­ho, Mbap­pé a, lors de ses jeunes an­nées, sur­tout dû se conten­ter de Nene, Hoa­rau ou Giu­ly. « Il a tou­jours ai­mé l’am­biance du Parc des Princes, confirme un proche. Ky­lian est pres­sé de dis­pu­ter ce match mais il n’a pas d’ex­ci­ta­tion par­ti­cu­lière à l’idée d’af­fron­ter Lyon. » Et s’il a dé­jà fou­lé, par deux fois, la pe­louse du Parc avec Mo­na­co , la pe­tite his­toire re­tien­dra que le jeune pro­dige avait po­sé très tôt ses pieds sur le ga­zon pa­ri­sien. A l’âge de 13 ans, Ky­lian n’était pas en­core pro­fes­sion­nel mais son ta­lent at­ti­sait dé­jà la convoi­tise des grands clubs. Le PSG lui avait alors pro­po­sé de vi­si­ter ses ins­tal­la­tions, et no­tam­ment le Parc, pour ten­ter de l’at­ti­rer dans ses fi­lets. En vain. Mbap­pé et ses pa­rents avaient op­té pour Mo­na­co. Mais ce soir, il en­tre­ra bien sur la pe­louse du Parc avec le maillot du PSG.

Ky­lian Mbap­pé dis­pute ce soir son pre­mier match à do­mi­cile sous les cou­leurs pa­ri­siennes. Un grand mo­ment pour lui, ses proches et les fans du PSG.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.