« Un plan an­ti-dé­serts mé­di­caux trop cen­tré sur les mai­sons de san­té »

Jean-paul Or­thiz, pré­sident de la CSMF, syn­di­cat de mé­de­cins

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE -

Hau­te­sa­voie C’EST À CH­LUS, vil­lage de Hau­tevienne qui dis­pose d’une mai­son de san­té, que la mi­nistre de la San­té Agnès Bu­zyn a pré­sen­té hier son plan de lutte contre les dé­serts mé­di­caux. Ce plan, le Pre­mier mi­nistre Edouard Phi­lippe le ré­sume ain­si sur Twit­ter : « Nous consa­cre­rons 200 M€ sur cinq ans pour ai­der les mé­de­cins à s’ins­tal­ler dans les ter­ri­toires à l’offre de soins in­suf­fi­sante. »

Tout d’abord, la mé­thode. Elle fait l’una­ni­mi­té chez les syn­di­cats de mé­de­cins, qui ont re­trou­vé dans ce plan cer­taines de leurs idées. Contrai­re­ment à son pré­dé­ces­seur, Ma­ri­sol Tou­raine, Agnès Bu­zyn n’im­pose rien d’en haut et fait confiance aux ter­ri­toires. Elle pro­met d’en­cou­ra­ger les so­lu­tions lo­cales, quitte à sim­pli­fier la ré­gle­men­ta­tion. Un « vrai chan­ge­ment de ton », note Pa­trick Bouet, pré­sident du Con­seil na­tio­nal de l’ordre des mé­de­cins. En­suite, le conte­nu. Pour « ga­ran­tir un égal ac­cès aux soins dans les ter­ri­toires », la mi­nistre veut mul­ti­plier par deux le nombre de mai­sons de san­té plu­ri­dis­ci­pli­naires (MSP) et les por­ter à 2 000 en 2020 moyen­nant 400 M€ de sou­tien.

FA­VO­RI­SER LA TÉ­LÉ­MÉ­DE­CINE

Autre ob­jec­tif, fa­vo­ri­ser les « consul­ta­tions avan­cées » par des mé­de­cins éloi­gnés, créer 300 postes « d’as­sis­tants par­ta­gés » entre la ville et l’hô­pi­tal dès 2018 et sti­mu­ler le « re­cours tem­po­raire » au « mé­de­cin ad­joint » (comme en zone tou­ris­tique) ou le main­tien en ac­ti­vi­té des re­trai­tés… En­fin, la mi­nistre mise gros sur la té­lé­mé­de­cine. Mais en­core faut-il que le ré­seau In­ter­net soit à la hau­teur…

« Dom­mage, tout est cen­tré sur les mai­sons de san­té, re­grette Jean-paul Or­thiz, pré­sident de la CSMF, pre­mier syn­di­cat de mé­de­cins. Pour­quoi seules ces MSP et les hô­pi­taux de proxi­mi­té bé­né­fi­cie­ront-ils des 28 000 € d’aide à l’équi­pe­ment en té­lé­mé­de­cine ? » Un sen­ti­ment par­ta­gé par Pa­trick Bouet. « La mai­son de san­té n’est pas la seule forme de tra­vail en com­mun », ré­agit-il, se mon­trant pru­dent sur les chances de sur­vie des MSP et ju­geant les fi­nan­ce­ments in­suf­fi­sants. Même ré­ac­tion de Jean-paul Ha­mon, pré­sident de la FMF, autre syn­di­cat pro­fes­sion­nel, qui re­grette « que l’am­pleur du pro­blème n’ait pas été prise en compte. La France en­tière de­vient un dé­sert mé­di­cal, dit-il. 25 % de gé­né­ra­listes en moins en 2025 de­vrait in­ci­ter à plus d’au­dace ».

D.R.

% de mé­de­cins gé­né­ra­listes* de­puis 2010

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.