Sous l’uni­forme, la fra­gi­li­té

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS -

En une se­maine, huit po­li­ciers se sont don­né la mort. Le chiffre des sui­cides pour­rait être très lourd en 2017.

moins que le phé­no­mène est ré­cur­rent. Si ces sui­cides ont presque tou­jours des causes per­son­nelles, en pre­mier lieu un di­vorce ou une sé­pa­ra­tion, on ne peut écar­ter le lien avec le mi­lieu pro­fes­sion­nel.

« La pro­blé­ma­tique du sui­cide est mul­ti­fonc­tion­nelle mais les mau­vaises condi­tions de tra­vail, le manque de consi­dé­ra­tion, un ma­na­ge­ment par­fois trop rude sont des réa­li­tés que l’on ne peut ex­clure. Les pro­blèl’hé­ca­tombe mes pro­fes­sion­nels font sou­vent ex­plo­ser la sphère pri­vée », ex­plique Fré­dé­ric La­gache, se­cré­taire gé­né­ral ad­joint du syn­di­cat Alliance.

Le mé­tier est gé­né­ra­teur d’éloignement fa­mi­lial, de déso­cia­li­sa­tion, et sur­tout de stress. Un sen­ti­ment dont on a en­core beau­coup de mal à par­ler dans la po­lice, entre soi comme aux psy­cho­logues, ac­ca­pa­rés au­jourd’hui par le sui­vi post­trau­ma­tique lié aux at­ten­tats.

L’AU­TO­RI­SA­TION DE PRENDRE SON ARME CHEZ SOI EN RAI­SON DE LA ME­NACE D’AT­TEN­TATS A PU ÊTRE UN ÉLÉ­MENT FA­CI­LI­TA­TEUR

EX­TRAIT D’UNE SYN­THÈSE SUR LES SUI­CIDES

DE PO­LI­CIERS

De­puis jan­vier, 47 po­li­ciers et 16 gen­darmes se sont sui­ci­dés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.