Dans la peau d’un oc­to­gé­naire

Aujourd'hui en France - - VIE QUOTIDIENNE - PAR VINCENT BUR­GAT

et ima­gi­nez-vous à l’âge de 87 ans. Vous vi­vez seul, vos ar­ti­cu­la­tions sont rouillées et votre ap­par­te­ment in­adap­té. Pré­pa­rer le ca­fé, se mettre sur la pointe des pieds pour at­tra­per une cas­se­role dans un pla­card en hau­teur, sor­tir du bain, toutes ces pe­tites tâches du quo­ti­dien vous donnent du fil à re­tordre et peuvent se fi­nir en ac­ci­dent. C’est l’ex­pé­rience que vous pro­pose Ad­hap Ser­vices, un spé­cia­liste de l’aide à do­mi­cile pré­sent au Sa­lon des ser­vices à la per­sonne (lire ci-contre). Son dis­po­si­tif Vir­tual Age per­met d’en­trer dans la peau de Mar­tine, une oc­to­gé­naire un peu casse-cou en perte d’au­to­no­mie. Grâce à un casque de réa­li­té vir­tuelle, vous voyez par ses yeux et com­pre­nez au tra­vers de courtes scènes les dif­fi­cul­tés qu’elle ren­contre, ain­si que les so­lu­tions ap­por­tées par son auxi­liaire de vie. « En France, 1,3 mil­lion de per­sonnes sont dé­pen­dantes et 92 % des Fran­çais sou­haitent vieillir à do­mi­cile », sou­tient le pré­sident d’ad­hap Ser­vices, Da­mien Ca­ca­ret. L’en­tre­prise a alors eu la bonne idée de sen­si­bi­li­ser le plus grand nombre aux pro­blèmes des plus âgés par le biais des nou­velles tech­no­lo­gies.

Le Sa­lon des ser­vices à la per­sonne et de l’em­ploi à do­mi­cile dure jus­qu’à ce soir au parc des Ex­po­si­tions, porte de Ver­sailles, à Pa­ris. L’ex­pé­rience Vir­tual Age est à dé­cou­vrir sur le stand E12. A ce sa­lon, vous trou­ve­rez aus­si des ser­vices à do­mi­cile, des conseils pour res­ter au­to­nome et des as­tuces pour adap­ter votre es­pace de vie. In­for­ma­tions sur www.sa­lon-ser­vi­ces­per­sonne.com/ Si vous choi­sis­sez ce mode de garde pour votre en­fant, il va fal­loir s’im­pli­quer. La crèche pa­ren­tale (dont l’ef­fec­tif est ré­duit à 25 en­fants maxi­mum) est une struc­ture as­so­cia­tive créée et gé­rée par des pa­rents, donc vous y com­pris. Ces der­niers par­tagent la res­pon­sa­bi­li­té du lieu avec une équipe de pro­fes­sion­nels sa­la­riés (in­fir­mier, auxi­liaire de pué­ri­cul­ture…). Vous de­vrez ain­si obli­ga­toi­re­ment réa­li­ser un temps de per­ma­nence à la crèche, avec les pro­fes­sion­nels, pour vous oc­cu­per des en­fants ; in­té­grer une com­mis­sion de votre choix (com­mandes de ma­té­riels, re­la­tions avec la CAF…) ; être pré­sent à l’as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle de l’as­so­cia­tion, aux réunions de fonc­tion­ne­ment ; par­ti­ci­per au net­toyage… Bref, vous se­rez un vé­ri­table ac­teur dans la vie de cette struc­ture.

Quelles sont mes obli­ga­tions dans une crèche pa­ren­tale ?

C.M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.