Fait des ra­vages

CA­RA­VAGE

Aujourd'hui en France - - JEUX -

Cet homme a tra­ver­sé sa propre vie comme la foudre. Il a tué un ri­val, a fui Rome, est mort à 38 ans à Naples, dans une nuée de mys­tères à une époque où l’on bu­vait et ma­niait l’épée sans mo­dé­ra­tion. Ce peintre a ré­vo­lu­tion­né son art, à l’heure de la pein­ture aca­dé­mique : Ca­ra­vage (1571-1610) — du nom de son vil­lage près de Ber­game, au nord-est de Mi­lan — cherche des mo­dèles vi­vants et ses su­jets de­hors, en plein air, dans la Rome ba­roque, trouve un noir presque in­time, in­vente une sorte de ro­man­tisme avant l’heure. On ne connaît qu’une soixan­taine de ta­bleaux de ce fu­gi­tif gé­nial. Le mu­sée Jac­que­mart-an­dré en pré­sente dix ex­cep­tion­nels par­mi d’autres grands peintres de sa jeu­nesse ro­maine. On re­cule de­vant son « Ju­dith dé­ca­pi­tant Ho­lo­pherne », presque gore ; on fond de­vant la ten­dresse rê­veuse du « Joueur de luth », prê­té par le mu­sée de l’er­mi­tage à Saint-pé­ters­bourg après une longue res­tau­ra­tion ; on mé­dite avec son « Saint Fran­çois » et « Saint Jé­rôme écri­vant » ; on tremble de­vant la dou­leur calme de « Ecce ho­mo » ; on lui dit adieu de­vant « le Sou­per à Em­maüs » ; on par­tage son trouble de­vant « Ma­de­leine en ex­tase ». Il nous a tués. De bon­heur.

mu­sée Jac­que­mart-an­dré (Pa­ris VIIIE), 10 heures18 heures tous les jours, 20 h 30 lun­di, 10-12 €, jus­qu’au 28 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.