Le fan de Le­go cam­brio­lé émeut la pla­nète Web

Aujourd'hui en France - - LA UNE -

dé­chi­rante, un e-mail à notre jour­nal et un élan de so­li­da­ri­té ex­tra­or­di­naire. L’his­toire de Louis, un jeune ha­bi­tant des Yve­lines dont l’im­mense col­lec­tion de Le­go « Star Wars » a été vo­lée dans un cam­brio­lage, a in­té­res­sé des lec­teurs du monde en­tier.

Tout com­mence sa­me­di 6 oc­tobre, avec un mes­sage re­çu par notre ré­dac­tion grâce au for­mu­laire de contact pro­po­sé aux lec­teurs. « Bon­jour. Une grosse par­tie de ma col­lec­tion Le­go Star Wars es­ti­mée à 16 444,86 € a été vo­lée cette se­maine. L’on m’a con­seillé de faire pas­ser le mes­sage dans le jour­nal afin de per­mettre de cer­ner les vo­leurs si ja­mais ces der­niers sou­hai­taient les écou­ler via une bro­cante », écrit Louis.

Snous confie-t-il. Ti­mide, il tient à res­ter dis­cret. Il ne sou­haite pas don­ner le nom de la com­mune où il vit.

Un pre­mier ar­ticle est pu­blié sa­me­di sur notre site. Pen­dant ce temps, la vi­déo émeut le Web. Louis re­çoit des mil­liers de mes­sages de sou­tien. Des you­tu­beurs fran­çais et étran­gers re­laient son ap­pel à scru­ter les sites de re­vente de Le­go. Aux Etats-unis, le you­tu­beur Man­dr dé­cide de lan­cer une ca­gnotte en ligne. Des mé­dias an­glais, amé­ri­cains, aus­tra­liens et ja­po­nais se font l’écho de cette ini­tia­tive. Ré­sul­tat : près de 1 000 do­na­teurs réunissent 18 350 $ en quelques jours !

Un peu dé­pas­sé, Louis re­fuse de­puis de ré­pondre aux mé­dias. Il ne s’ex­prime plus que sur Twit­ter. Et vi­si­ble­ment, les marques de sou­tien lui ont bien re­mon­té le mo­ral. « Wow… Je ne m’at­ten­dais vrai­ment pas à ce­la… écrit-il. Vos com­men­taires m’ont don­né en­vie de conti­nuer, et je vais construire des Le­go comme un fou ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.