Chas­ser sans dan­ger avec un boî­tier

Le Pro­tect Hunt, in­ven­té par un Tou­lon­nais, se fixe sur la crosse du fu­sil.

Aujourd'hui en France - - EN RÉGIONS - DIANE ANDRÉSY

SIX AC­CI­DENTS DE CHASSE, dont trois mor­tels, se sont pro­duits dans le Var l’an­née der­nière. Pour pa­rer aux risques lors des bat­tues, une chasse col­lec­tive très dan­ge­reuse, Pierre Al­leys­son, un Tou­lon­nais in­gé­nieux, a créé un boî­tier qui se pose sur la crosse du fu­sil du chas­seur et vibre quand ce­lui-ci sort de sa zone de tir dé­li­mi­tée par le chef de ligne. « Ce est un aver­tis­seur élec­tro­nique qui alerte le chas­seur lorsque son arme pointe en de­hors de l’angle de tir qu’il a lui-même scan­né. L’ob­jec­tif est de res­pon­sa­bi­li­ser la per­sonne pour qu’elle vive sa chasse avec plus de sé­cu­ri­té », ra­conte-t-il.

A la fois ran­don­neur, vé­té­tiste et chas­seur, Pierre Al­leys­son vou­lait sur­tout mettre la tech­no­lo­gie au ser­vice de la pré­ven­tion. Et il a su convaincre puisque la fé­dé­ra­tion de chasse du Var est dé­jà très in­té­res­sée. « C’est fa­cile d’uti­li­sa­tion et ça m’offre une sû­re­té sup­plé­men­taire qui s’ajoute à ma propre vi­gi­lance », té­moigne Jean, chas­seur de­puis trente ans, qui a ac­quis le fa­meux Pro­tect Hunt pour 199 €.

« Pour au­tant, le dis­po­si­tif n’em­pêche pas un chas­seur de ti­rer s’il est dé­ci­dé », tient à pré­ci­ser le créa­teur du sys­tème. « Le boî­tier lui in­dique seule­ment qu’il y a dan­ger en vi­brant de plus en plus fort. Dans tous les cas, le chas­seur reste maître de son arme. »

Le Pro­tect Hunt, ins­tal­lé sur la crosse du fu­sil, vibre de plus en plus fort quand le chas­seur sort de la zone de tir qu’il a préa­la­ble­ment pro­gram­mée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.