A

Aujourd'hui en France - - LA UNE - RI­CHARD YU, PDG DE LA DI­VI­SION GRAND PU­BLIC CHEZ HUA­WEI

qui se consacre à l’éla­bo­ra­tion d’al­go­rithmes. « L’idée est de mi­ser sur l’in­no­va­tion, ex­plique Fran­çois Hin­gant, di­rec­teur mar­ke­ting pro­duit de Hua­wei France. En 2013, le Mate 1 était par exemple le pre­mier smart­phone à très grand écran. En 2014, le Mate 7 est le pre­mier avec un cap­teur d’em­preinte et le P9, en 2016, le pre­mier avec un ob­jec­tif conçu avec la marque Lei­ca. » an­nées, prouve que nous sommes dé­sor­mais une en­tre­prise plus in­no­vante que beau­coup d’autres sur le mar­ché, as­sène Wal­ter Ji, pré­sident de Hua­wei Con­su­mer Bu­si­ness Group pour l’eu­rope. Nous ven­dons dé­sor­mais des smart­phones tech­no­lo­gi­que­ment su­pé­rieurs à la concur­rence, mais au même prix, alors que nous avions au­pa­ra­vant l’ha­bi­tude de faire aus­si bien mais pour moins cher. »

Hua­wei n’en­tend pas se conten­ter pour au­tant de la deuxième place sur le po­dium. In­ter­viewé par le quo­ti­dien al­le­mand « Die Welt » en jan­vier 2016, Ri­chard Yu ne ca­chait d’ailleurs nul­le­ment son am­bi­tion : de­ve­nir le pre- mier ven­deur de smart­phones au monde. « Au fi­nal, nous se­rons le lea­der du mar­ché, dé­cla­rait-il. Peut-être d’ici trois ou quatre ans. »

Comme ses concur­rents, le chi­nois dé­ve­loppe son propre cir­cuit de dis­tri­bu­tion et ou­vri­ra dans quelques se­maines son pre­mier ma­ga­sin en France… tout près de ce­lui d’apple, dans le quar­tier de l’opé­ra, à Pa­ris.

Il en fau­dra da­van­tage pour battre le géant co­réen Sam­sung. Et trou­ver une so­lu­tion pour vendre ses smart­phones aux Etats-unis, où la marque, soup­çon­née par les au­to­ri­tés de sé­cu­ri­té na­tio­nale d’être la tête de pont d’opé­ra­tions d’es­pion­nage de l’etat chi­nois, reste per­so­na non gra­ta.

Le Mate 20 Pro, le tout der­nier smart­phone du chi­nois Hua­wei.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.