Hen­ry peut-il sau­ver Mo­na­co ?

Aujourd'hui en France - - LA UNE - DE NOTRE COR­RES­PON­DANT JEAN-YVES ROSSI À MO­NA­CO

cer­tai­ne­ment pas les dé­buts qu’il es­pé­rait. Après cinq matchs sur le banc de Mo­na­co, Thier­ry Hen­ry court tou­jours après la vic­toire (3 dé­faites et 2 nuls toutes com­pé­ti­tions confon­dues). Un suc­cès qui pour­rait ser­vir de dé­clic à cette équipe en perte to­tale de confiance, scot­chée à la 19e place de L 1 avec 7 points au comp­teur.

« On a vu ça avec Nantes (NDLR : 4 vic­toires d’af­fi­lée) ; ils ont réus­si à en­chaî­ner », ex­plique Dji­bril Si­di­bé, convo­qué en bleu par Des­champs mal­gré sa mé­forme. Sauf que ce di­manche soir, c’est le PSG qui dé­barque au stade Louis-ii. L’équipe de Tu­chel est ir­ré­sis­tible en cham­pion­nat cette sai­son. Du cô­té du centre d’en­traî­ne­ment de La Tur­bie, on ne se fait au­cune illu­sion. « On n’at­tend pas grand-chose de ce match, avoue même Va­dim Va­si­lyev, vice-pré­sident de L’ASM. L’écart n’a ja­mais été aus­si grand entre les deux équipes. Au­jourd’hui, Hen­ry ne peut pas tra­vailler. Il re­garde juste sur une liste qui peut jouer, et il com­pose l’équipe. Dans ces condi­tions, on ne peut pas lui en de­man­der trop. Mais il réus­si­ra ici, j’en suis sûr. » Pour l’oc­ca­sion, 15 joueurs man­que­ront à l’ap­pel. Lopes, Pel­le­gri, Su­ba­sic, Rag­gi, N’do­ram, Jo­ve­tic, Ser­ra­no, Geub­bels, Glik, Syl­la, Aho­lou, Trao­ré, Go­lo­vin et Tou­ré sont bles­sés. Tie­le­mans est sus­pen­du. « For­cé­ment, avec ces ab­sents, je dois tou­jours cher­cher la bonne for­mule et le bon onze… Ça prend du temps. La se­maine pro­chaine, du­rant la trêve, nous se­rons cinq à l’en­traî­ne­ment, il ne faut pas l’ou­blier », re­grette Hen­ry, qui jongle avec les sché­mas de jeu.

Mais un jour pro­chain, l’in­fir­me­rie se vi­de­ra et Mo­na­co re­pren­dra des cou­leurs. C’est ce que tout le monde se dit. Car, jus­qu’à pré­sent, Hen­ry a su sé­duire son groupe et po­ser sa patte. « Le coach a des prin­cipes de jeu très clairs, il sait ce qu’il veut et fait par­fai­te­ment pas­ser ses idées », re­con­naît un cadre de l’équipe avant de pour­suivre : « On tra­vaille plus phy­si­que­ment et on res­sent des pro­grès. »

« Il connaît par­fai­te­ment le bal­lon, il a tout pour de­ve­nir un grand en­traî­neur parce qu’il est ca­pable de bien sen­tir son groupe. Le pro­blème est sur­tout psy­cho­lo­gique. Je ne suis pas trop in­quiet », es­time Guy La­combe, en­traî­neur de Mo­na­co de 2009 à 2011, au­jourd’hui à la DTN.

In­quiets, les sup­por­teurs de L’ASM le sont bien da­van­tage. Chose ra­ris­sime, cer­tains ont ma­ni­fes­té leur mé­con­ten­te­ment à l’aide de fu­mi­gènes hier au centre d’en­traî­ne­ment. Pour eux, le match de ce soir est qua­si anec­do­tique.

Thier­ry Hen­ry, le coach de Mo­na­co, court tou­jours après la vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.