La ren­trée amé­ri­caine pas­sée au crible

Aujourd'hui en France - - LA UNE -

lui vole même son té­lé­phone por­table… Le com­por­te­ment in­quié­tant du beau brun, in­ter­pré­té par Penn Bad­gley, an­cienne star de « Gos­sip Girl », est aus­si dé­ran­geant que fas­ci­nant.

Chaque épi­sode est ac­com­pa­gné de la voix off du per­son­nage mas­cu­lin qui dé­taille ses émo­tions et ses mo­ti­va­tions. Ce pro­cé­dé nar­ra­tif, as­sez lourd d’ha­bi­tude, fonc­tionne ici plu­tôt bien. Et même si la sé­rie souffre d’un manque ma­ni­feste de cré­di­bi­li­té qui frôle le n’im­porte quoi en mi­lieu de sai­son (qui compte 10 épi­sodes), cer­tains re­bon­dis­se­ments sont vrai­ment in­at­ten­dus. La grande réus­site de « You », c’est qu’en nous fai­sant en­trer dans la tête de son hé­ros ma­ni­pu­la­teur, il de­vient presque im­pos­sible de le lâ­cher en cours de route. Une fic­tion qui rend ac­cro. « You », le 26 dé­cembre sur Net­flix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.