Com­pa­ra­tif Fiat Pan­da 1.2 Hyun­dai i10 1.0

Avec sa nou­velle i10, Hyun­dai se dote d’une arme de sé­duc­tion mas­sive. Suf­fi­sante pour dé­tour­ner les ci­ta­dins des stars du genre comme la Fiat Pan­da ?

Auto Moto - - SOMMAIRE -

Con­trai­re­ment à ce que l’on pour­rait croire, la marque des grands, c’est aus­si de sa­voir faire pe­tit. Pour un construc­teur, conce­voir une pe­tite voi­ture est aus­si dif­fi­cile, pour ne pas dire plus, qu’une grosse. En ef­fet, si dans les deux cas tous les moyens sont mis en oeuvre pour bien faire les choses, s’agis­sant d’une ci­ta­dine, il faut aus­si que ce­la ne coûte pas cher. Ce nu­mé­ro d’équi­li­briste, Hyun­dai en dé­montre la par­faite maî­trise avec sa nou­velle i10. Conçue en et pour l’Eu­rope, pro­duite en Tur­quie, cette “co­réenne” pé­trie de qua­li­tés ne nour­rit au­cun com­plexe pour bous­cu­ler le meilleur des pro­duc­tions lo­cales. Fiat et sa Pan­da sont pré­ve­nus.

Vivre

Le quo­ti­dien, ce sont les tra­jets bou­lot-mar­mots-do­do, mais aus­si des heures dans les bou­chons. Alors, au­tant les rendre agréables. Un de­si­gn mo­derne et soi­gné, des ran­ge­ments de-ci de-là pour vi­der un sac à main et de la place aus­si bien de­vant que der­rière, l’ha­bi­tacle de l’i10 est ac­cueillant. Et co­lo­ré, car quelle que soit la fi­ni­tion choi­sie, sièges et planche de bord se pa­rent d’orange ou de bleu pour égayer le train-train. On sou­rit éga­le­ment à bord de la Fiat Pan­da, avec une am­biance cha­leu­reuse, un ha­bi­tacle d’une belle hau­teur sous

Pra­tique, mo­derne et bien fa­bri­quée, l’i10 pos­sède de quoi plaire aux ci­ta­dins bran­chés

pla­fond et aus­si grâce à un sens pra­tique en­core plus pous­sé. En op­tion, l’ita­lienne peut en ef­fet rendre de pe­tits ser­vices avec un dos­sier de siège avant ra­bat­table pour char­ger long ( 100 €) et une ban­quette ar­rière cou­lis­sant sur 16 cm (375 €) soit pour ac­cueillir des pas­sa­gers avec les mêmes égards que l’i10, soit pour char­ger da­van­tage de courses. At­ten­tion tou­te­fois, dans ce cas la ban­quette n’est plus ho­mo­lo­guée qu’en deux places.

Cô­té do­ta­tion, l’i10 profite de sa concep­tion plus ré­cente pour se dis­tin­guer. Vitres élec­triques dis­po­nibles à toutes les places quand il faut jouer de la ma­ni­velle à l’ar­rière de la Pan­da, connexion Blue­tooth avec pos­si­bi­li­té d’écou­ter de la mu­sique en strea­ming – sans fil, ré­cu­pé­rée de­puis votre té­lé­phone – alors qu’il faut bran­cher un câble sur le port USB de la Fiat, l’i10 dé­montre qu’en deux ans la tech­no­lo­gie pro­gresse vite. Reste que, dans les deux cas, tout n’est pas par­fait, avec no­tam­ment des com­mandes vo­cales (entre autres pour le té­lé­phone) pas convain­cantes à l’usage. Et ces équi­pe­ments sont bien sûr ré­ser­vés au haut de gamme. D’ailleurs, il est im­por­tant de noter que les ver­sions de base ont sur­tout le mé­rite de pla­cer le prix d’ap­pel sous les 10 000 € avec une do­ta­tion of­frant juste le mi­ni­mum.

Pra­tique, mo­derne et fa­bri­quée avec da­van­tage de sé­rieux, l’i10 place éga­le­ment la barre haut s’agis­sant… du fes­sier. Certes, son amor­tis­se­ment sec ne per­met pas de gom­mer les dé­fauts de la chaus­sée comme ce­lui de la Pan­da, mais il convainc da­van­tage dès qu’on s’aven­ture hors de la ville où l’on su­bit moins les sou­bre­sauts de la route. Un sou­ci du confort qui vaut aus­si pour les oreilles. Grâce à son in­so­no­ri­sa­tion plus soi­gnée, avec no­tam­ment une cloi­son an­ti­bruit entre le com­par­ti­ment mo­teur et l’ha­bi­tacle, l’i10 masque mieux qu’elle est si une pe­tite voi­ture.

Conduite

On ne leur de­mande pas la lune, mais on a le droit d’être exi­geant. Si une ci­ta­dine va pas­ser l’es­sen­tiel de son temps à battre le pa­vé, il faut aus­si qu’elle donne suf­fi­sam­ment confiance pour le quit­ter de temps à autre. Ce com­pro­mis,

Hyun­dai s’en ap­proche avec l’i10, même si tout n’est pas par­fait. Ga­ba­rit pour se ga­rer “les doigts dans le nez”, dia­mètre de bra­quage par­fait pour se fau­fi­ler et bonne vi­si­bi­li­té pé­ri­phé­rique grâce à de larges sur­faces vi­trées, la pe­tite co­réenne est comme un pois­son dans l’eau dans la cité. La Pan­da éga­le­ment, avec deux pe­tits trucs en plus. As­sis 8 cm plus haut, le conduc­teur voit en­core plus loin pour an­ti­ci­per les pièges de la marée ur­baine et, pour les ma­noeuvres, elle dis­pose de la fonc­tion Ci­ty qui rend très lé­gère sa di­rec­tion élec­trique. Si l’ita­lienne ne bé­né­fi­cie pas d’un mo­teur der­nier cri,

son 1.2 litre s’avère plus vaillant et pas plus gour­mand que l’amorphe trois­cy­lindres de l’i10. Pour­tant do­té d’une dis­tri­bu­tion va­riable, ce der­nier s’avère certes moins creux à bas ré­gime que le quatre-cy­lindres trans­al­pin, mais il est comme sous sé­da­tif sur route à cause éga­le­ment d’une boîte ti­rant long.

Dom­mage, car l’i10 est sans conteste celle qui met le plus en confiance pour af­fron­ter les grands axes, avec un amor­tis­se­ment plus ri­gou­reux qui contient mieux les mou­ve­ments de caisse et une moindre sen­si­bi­li­té au vent la­té­ral. Tou- te­fois, mal­gré la pré­sence d’un ef­fi­cace an­ti­dé­ra­page ESP li­vré en sé­rie (en op­tion sur la Pan­da jus­qu’en no­vembre pro­chain où il se­ra obli­ga­toire), as­so­cié à une pra­tique aide au dé­mar­rage en côte, l’i10 ne réa­lise pas le sans-faute. Ain­si, elle freine moins court que la Pan­da. Il n’y a

tou­te­fois pas pé­ril en

la de­meure. Pour l’anec­dote, sa­chez que l’ita­lienne peut bé­né­fi­cier en op­tion (500 €) d’un sys­tème an­ti­col­li­sion en ville fonc­tion­nant jus­qu’à 30 km/h qui peut dé­clen­cher un frei­nage d’ur­gence en cas de choc in­évi­table. Mais

Sur route, le trois­cy­lindres de l’i10 rou­pille, la Pan­da s’en sort mieux

ce sys­tème, qui uti­lise la tech­no­lo­gie Lidar (la­ser), est plus sen­sible aux mau­vaises condi­tions cli­ma­tiques (brouillard) que ceux uti­li­sant un ra­dar.

I10 : 33/60 PAN­DA : 32/60

Ache­ter

Pro­mo­tions à tout va, offre de re­prise gon­flée, sé­ries spé­ciales à go­go, pour vendre leurs mo­dèles d’en­trée de gamme, les cons­truc­teurs ri­va­lisent d’ima­gi­na­tion. Hyun­dai en dé­borde ! En plus d’af­fi­cher un rap­port prix/pres­ta­tions très al­lé­chant avec une do­ta­tion plus riche que celle de la Pan­da, son i10 bé­né­fi­cie comme toutes les Hyun­dai d’une ga­ran­tie de cinq ans avec ki­lo­mé­trage illi­mi­té dont pour­ra bé­né­fi­cier l’ache­teur de se­conde main, d’une as­sis­tance dé­pan­nage et d’une as­su­rance-chô­mage ! Le client a droit à cette cou­ver­ture pen­dant douze mois en cas de perte de son em­ploi ( pour li­cen­cie­ment) du­rant l’an­née sui­vant la date de la li­vrai­son du vé­hi­cule. Cette aide fonc­tionne aus­si bien pour un achat à cré­dit ( jus­qu’à 300 € de rem­bour­se­ment par mois) ou comp­tant (300 € fixe par mois). En­fin, pour ai­der le client à re­trou­ver un travail, Hyun­dai s’en­gage à lui pro­po­ser pen­dant trois mois cinq séances de “coa­ching” té­lé­pho­nique : on n’ar­rête pas le pro­grès ! Si Fiat ne pro­pose pas ce genre de ser­vice, sa Pan­da ri­va­lise pour le reste sans pro­blème avec l’i10 grâce à des coûts d’en­tre­tien rai­son­nables et une consom­ma­tion moyenne conve­nable. Mais à la re­vente, la ga­ran­tie Hyun­dai pour­rait faire da­van­tage mouche.

I10 I10 : : 55/80 55/80 PAN­DA PAN­DA : : 55/80 55/80

A la ga­ran­tie 5 ans, Hyun­dai ajoute une as­su­rance perte d’em­ploi !

FIAT PAN­DA 1.2 Lounge, 69 ch 12 390 € HYUN­DAI I10 1.0 Sen­sa­tion, 68 ch 12 400 €

1 De la cou­leur, un des­sin mo­derne et des ran­ge­ments en nombre : l’i10 offre plus que le mi­ni­mum pour une pe­tite voi­ture. 2 La Pan­da aus­si, avec en prime une po­si­tion de conduite plus haute agréable en ville.

FIAT PAN­DA

HYUN­DAI I10

1 Le stop & start coupe le mo­teur à chaque ar­rêt et l’ESP est en sé­rie. 2 On peut blo­quer les vitres ar­rière de­puis la porte conduc­teur. 3 La roue de se­cours ga­lette est en sé­rie. 4 L’op­tion GPS no­made n’est pas chère.

HYUN­DAI

I10 1 L’i10 s’avère bien plus plai­sante à me­ner que sa de­van­cière et se place par­mi les meilleures du genre. 2 Le coffre pro­pose un volume qui n’a rien de ri­di­cule. 3 Voya­ger à l’ar­rière ne se­ra pas un che­min de croix pour un adulte.

Les por­tières ne sont pas pro­té­gées et risquent de ne pas res­ter in­tactes long­temps en sta­tion­ne­ment.

FIAT PAN­DA

1 Pas de risque de perdre le bou­chon de ré­ser­voir : il n’y en a pas ! 2 La di­rec­tion de­vient très lé­gère en ma­noeuvre avec la fonc­tion Ci­ty. 3 On peut char­ger long avec le dos­sier avant ra­bat­table. 4 Presque tout se com­mande au vo­lant.

1 La Pan­da n’est pas aus­si plai­sante que l’i10. Mais elle fait le job. 2 Dos­sier ra­bat­tu, on

ob­tient 2 m de lon­gueur de char­ge­ment. 3 La ban­quette cou­lis­sante op­tion­nelle est pra­tique. Mais on perd la place

du centre à l’ar­rière.

La bonne vieille ma­ni­velle pour bais­ser les vitres, c’est de plus en plus rare sur les voi­tures mo­dernes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.