Mit­su­bi­shi Out­lan­der PHEV

En­core plus évo­luée qu’une Prius re­char­geable, cette Mit­su­bi­shi PHEV est chère mais pro­met­teuse.

Auto Moto - - SOMMAIRE - PAR C. BOU­LAIN, PHO­TOS D. BIDEAULT

Au pre­mier contact, on se de­mande vrai­ment pour­quoi cet en­gin existe. On pas­se­ra sur sa ligne de gros SUV un peu vieillotte pour s’at­tar­der sur l’in­té­rieur. Là, à près de 54 000 € hors bo­nus éco­lo­gique, on va vite trou­ver in­sup­por­table le vo­lant ajus­table en hau­teur seule­ment, les plas­tiques peu va­lo­ri­sants et le pe­tit écran tac­tile dou­blé d’une er­go­no­mie ta­ra­bis­co­tée. Nor­mal, à ce prix les concur­rents offrent net­te­ment mieux. Sauf que l’Out­lan­der PHEV n’est pas un SUV comme les autres. C’est un dé­mons­tra­teur tech­no­lo­gique net­te­ment plus évo­lué que les Lexus RX 450h ou Au­di Q5 Hy­bride. Et rien que pour ce­la, il mé­rite qu’on s’y in­té­resse.

Donc, on l’a dit, c’est un hy­bride re­char­geable. Il y a par consé­quent une grosse bat­te­rie Li- ion ( à l’oxyde de man­ga­nèse, pour être pré­cis) de 12 kWh que l’on peut re­char­ger sur le sec­teur. En fonc­tion de son ins­tal­la­tion élec­trique, on peut même uti­li­ser deux types de charge, moyen­ne­ment ra­pide ou très ra­pide grâce aux deux types de connexion pro­po­sés der­rière la “trappe à cou­rant”, à droite puis­qu’à gauche c’est pour le ré­ser­voir à carburant. Le ré­sul­tat est de pou­voir rou­ler en 100 % élec­trique sur des dis­tances bien plus im­por­tantes qu’avec un hy­bride clas­sique. Soit, se­lon Mit­su­bi­shi, une cin­quan­taine de ki­lo­mètres avec la bat­te­rie pleine. Se­lon nos me­sures, on reste sous les 30 km. Mais c’est dé­jà très bien, sur­tout quand on sait que l’en­gin tu­toie les 2 tonnes avec le conduc­teur à bord.

Au dé­col­lage, l’Out­lan­der est pro­pul­sé par deux ma­chines élec­triques, une de­vant et l’autre der­rière, as­su­rant une trans­mis­sion aux quatre roues. En fonc­tion du ni­veau de charge de la bat­te­rie, ou du mode de conduite sé­lec­tion­né puisque le conduc­teur peut choi­sir d’évo­luer en élec­trique, en ther­mique (pour sau­ve­gar­der de l’éner­gie élec­trique) ou en hy­bride, un 2 litres es­sence at­mo­sphé­rique aide les ma­chines élec­triques au-des­sus de 65 km/h. Il peut aus­si re­char­ger la bat­te­rie, et ce­la même à l’ar­rêt. Nous avons me­su­ré qu’il lui faut moins d’une heure pour y par­ve­nir en consom­mant 3,5 l d’es­sence dans l’opé­ra­tion !

Mit­su­bi­shi a ain­si in­ven­té une toute nou­velle ma­nière de gé­rer les deux sources d’éner­gie, es­sence et élec­tri­ci­té. La ma­chine élec­trique avant comme le mo­teur ther­mique sont re­liés aux roues avant sans boîte de vi­tesses, juste via une dé­mul­ti­pli­ca­tion fixe et des em­brayages. De fait, le quatre- cy­lindres ne peut en­traî­ner les roues qu’entre 65 km/h et la vi­tesse maxi, li­mi­tée à 170 km/h. Ce­la res­semble à une usine à gaz, mais les so­lu­tions ex­ploi­tées par Mit­su­bi­shi sont à la fois in­no­vantes et ef­fi­caces. Dom­mage que l’em­bal­lage n’ait pas été aus­si soi­gné.

MIT­SU­BI­SHI OUT­LAN­DER PHEV, 120 ch + 2 x 60 kW 53 900 € (hors bo­nus éco­lo­gique)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.