Quel re­gard por­tez-vous sur la For­mule 1 des an­nées 1970 et celle d’aujourd’hui ?

Auto Moto - - PASSION -

Quand j’ai dé­bu­té en For­mule 1, le risque était om­ni­pré­sent. Du coup, les pi­lotes étaient très proches les uns des autres. Il exis­tait une forme de so­li­da­ri­té entre nous. Chaque di­manche de Grand Prix, je me de­man­dais si j’al­lais re­ve­nir chez moi. Aujourd’hui, la prise de risques est dif­fé­rente et l’am­biance a beau­coup chan­gé. À l’époque, on par­lait li­bre­ment de nos sen­ti­ments en tant qu’ath­lète. Dé­sor­mais, les pi­lotes s’ex­priment peu face à la presse, ils sont bri­dés par la com­mu­ni­ca­tion de leur équipe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.