Porsche Pa­na­me­ra Tur­bo Sport Tu­ris­mo

Sans plus au­cun ta­bou, la pres­ti­gieuse firme de Stutt­gart s’es­saie main­te­nant au break.

Auto Moto - - AUTO MENU - PAR R. VANNIER, PHO­TOS TIBO, DR

Porsche n’est plus à une pro­vo­ca­tion près. Après l’in­tro­duc­tion des SUV die­sel et la mul­ti­pli­ca­tion des mo­to­ri­sa­tions 4-cy­lindres, la gamme s’en­ri­chit dé­sor­mais d’un break. Dé­ri­vé de la se­conde gé­né­ra­tion de Pa­na­me­ra, il re­çoit l’ap­pel­la­tion Sport Tu­ris­mo. Qui se dé­tour­ne­rait de Pe­ne­lope Cruz sous pré­texte qu’elle porte… un sac à dos ? Per­sonne, n’est-ce pas ? Alors, ne bou­dons pas notre plai­sir et lais­sons-nous sé­duire par sa ligne, aus­si har­mo­nieuse que celle de la ber­line, et ses men­su­ra­tions, in­sen­sibles à la trans­for­ma­tion. D’une car­ros­se­rie à l’autre, lon­gueur (5,05 m) et em­pat­te­ment (2,95 m) de­meurent in­chan­gés. De quoi lais­ser pla­ner le doute sur le réel in­té­rêt d’une telle ver­sion… La chute de pa­villon, à peine moins pro­non­cée, per­met au vo­lume de coffre de pro­gres­ser d’une ving­taine de litres, en moyenne, se­lon les mo­to­ri­sa­tions. Ce n’est guère mieux une fois les sièges ar­rière ra­bat­tus puisque la Sport Tu­ris­mo se contente, dans cette confi­gu­ra­tion, d’of­frir, au mieux, 80 litres de plus que la ber­line. Et à la dif­fé­rence de celle-ci, le break ne dis­pose pas, à ce jour, d’une ver­sion Exe­cu­tive à em­pat­te­ment ral­lon­gé.

Si l ’es­pace dé­vo­lu aux ba­gages comme aux pas­sa­gers du se­cond rang n’évo­lue pas de ma­nière sen­sible, il suf­fit à convaincre les chefs de fa­mille. D’au­tant qu’à son ha­bi­ta­bi­li­té sa­tis­fai­sante, la Sport Tu­ris­mo ajoute quelques as­pects pra­tiques bien­ve­nus. À l’ins­tar du hayon, dont l’ou­ver­ture plus gé­né­reuse fa­ci­lite le char­ge­ment, les portes ar­rière, au des­sin re­vu, fa­vo­risent l’ac­cès à bord. Ça tombe bien puisque le break Porsche est la pre­mière Pa­na­me­ra à re­ce­voir une ban­quette ar­rière trois places en sé­rie. Ser­vant la mo­du­la­ri­té, ses dos­siers frac­tion­nables 40/20/40 se ra­battent d’une im­pul­sion sur les bou­tons si­tués à l’en­trée du coffre. Hon­nête, le construc­teur de Zuf­fen­hau­sen concède néan­moins que le pre­mier break de son his­toire ne compte pas réel­le­ment cinq places, mais plu­tôt 4+1. Celle du mi­lieu, très étroite, oblige, en ef­fet, son oc­cu­pant à se te­nir bien droit, à ca­li­four­chon sur l’épais tun­nel de trans­mis­sion. Il est pos­sible d’évi­ter cet écueil en pré­fé­rant, à la ban­quette ar­rière de sé­rie, deux sièges in­di­vi­duels, en op­tion.

Les es­prits cha­grins en conclu­ront à ce stade que la Sport Tu­ris­mo se dif­fé­ren­cie trop peu de la Pa­na­me­ra. Les autres s’en ré­joui­ront, sur­tout de­puis le poste de conduite. Le choix de la car­ros­se­rie n’a, en

e et, au­cun im­pact sur le plai­sir éprou­vé au vo­lant. À dé­faut de don­ner ac­cès à la sur­puis­sante ver­sion Tur­bo S E-Hy­brid (voir l’en­ca­dré), le break Porsche peut se choi­sir dans une exé­cu­tion Tur­bo 100 % thermique de 550 ch. Une mé­ca­nique qui n’in­cite guère à une conduite de bon père de fa­mille, mais plu­tôt à user, voire abu­ser, des 770 Nm li­bé­rés avant 2 000 tr/min. En dé­pit d’un timbre as­sez quel­conque, le V8 4.0 bi­tur­bo dé­livre des ac­cé­lé­ra­tions dan­tesques. Ja­mais à bout de sou e, il pro­fite de la pré­sence de la boîte ro­bo­ti­sée PDK à 8 rap­ports pour pro­po­ser une large plage d’uti­li­sa­tion.

As­sor­tie à des trains rou­lants so­phis­ti­qués, do­tés en op­tion d’un di éren­tiel ar­rière pi­lo­té, de barres an­ti­rou­lis ac­tives et d’un es­sieu ar­rière di­rec­teur, en plus de la sus­pen­sion pneu­ma­tique de sé­rie, cette puis­sance de feu par­ti­cipe à l’al­lè­ge­ment vir­tuel de cette drôle de fa­mi­liale dé­pas­sant lar­ge­ment les deux tonnes. Dom­mage que cette in­té­grale, agile au point de dé­voi­ler un ca­rac­tère bien trem­pé de pro­pul­sion, sou re d’une di­rec­tion peu com­mu­ni­ca­tive, dont l’as­sis­tance élec­trique gé­nère quelques ré­sis­tances dé­rou­tantes en courbe. Ce qui n’em­pêche pas ce break de classe de de­meu­rer digne de son bla­son.

550 ch, 161 927 € PORSCHE PA­NA­ME­RA TUR­BO SPORT TU­RIS­MO

1

2

3

1

Qu’elle se dé­cline en ber­line ou en Sport Tu­ris­mo, la Pa­na­me­ra pro­cure le même plai­sir au vo­lant et des per­for­mances tou­jours épous­tou­flantes. À l’ar­rière, la ban­quette 3 places de sé­rie peut être rem­pla­cée, en op­tion, par deux sièges in­di­vi­duels… … cha­cun des pas­sa­gers pou­vant, à loi­sir, ré­gler la cli­ma­ti­sa­tion ou le chauf­fage des sièges, grâce au ta­bleau de contrôle si­tué sur le tun­nel de trans­mis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.