Bullit Hero 125

La marque belge pro­pose une gamme vin­tage à prix cas­sés, dont ce ma­gni­fique scram­bler, ac­ces­sible avec le per­mis auto.

Auto Moto - - AUTO MENU - PAR M. FONTANIER, PHO­TO DR

Fa­bri­quées en Chine, les Bullit se ca­rac­té­risent par leur es­prit ré­tro et leur ta­rif plan­cher. Avec son es­thé­tique de scram­bler dé­pouillé, la Hero 125 fait tour­ner les têtes pour moins de 2 900 €. Reste à sa­voir si ses pres­ta­tions dy­na­miques sont à la hau­teur. Re­po­sant sur un cadre en acier très fin, la Bullit dis­pose d’une par­tie cycle pro­met­teuse, com­po­sée d’une im­po­sante fourche in­ver­sée ré­glable et d’un su­blime bras os­cil­lant en alu­mi­nium, ac­com­pa­gné d’un amor­tis­seur ré­glable. Les jantes à rayon, de 18 pouces à l’avant et 17 pouces à l’ar­rière, se pa­rent de pneus do­tés d’énormes cram­pons et abritent des disques de frein de type pé­tales de belles di­men­sions (275 et 245 mm). La pré­sen­ta­tion est soi­gnée jus­qu’au bout du gui­don cross en alu­mi­nium, avec des poi­gnées gau­frées du plus bel e et et une selle en si­mi­li cuir bien faite, mais un peu courte pour le duo. Des re­pose-pieds pas­sa­ger sont pro­po­sés en op­tion. Le ré­ser­voir de 14 litres adopte un co­lo­ris gris mat as­sez flat­teur, avec des pro­tec­tions en ca­ou­tchouc, et le mo­teur pro­fite d’un sa­bot en alu­mi­nium. Sa ligne d’échap­pe­ment en in­ox, avec un si­len­cieux de type su­per­trapp, est in­édite dans la ca­té­go­rie. Mais en y re­gar­dant de plus près, la fi­ni­tion laisse à dé­si­rer, comme en at­testent la vis­se­rie de piètre qua­li­té et les fils mal gai­nés. Les té­moins “mo­teur” et “ré­serve de car­bu­rant”, constam­ment al­lu­més lors de notre es­sai, prouvent éga­le­ment que la fia­bi­li­té élec­trique laisse à dé­si­rer. Après avoir dé­raillé, j’ai aus­si pu consta­ter que la plu­part des vis n’étaient pas bien ser­rées… la li­mite des pro­duits made in Chi­na as­sem­blés, par­fois, à la hâte par des im­por­ta­teurs mul­ti­marques pas tou­jours très ri­gou­reux.

Au dé­mar­rage, le mo­no­cy­lindre re­froi­di par air pé­ta­rade gaie­ment : une so­no­ri­té amu­sante à l’ac­cé­lé­ra­tion, dou­blée de dé­li­cieux cré­pi­te­ments au lâ­cher de gaz. Boules Quies exi­gées à haut ré­gime… À se de­man­der com­ment ce pot a pu pas­ser les normes an­ti-bruits. Le pe­tit mo­teur de 11,6 ch per­met tout juste d’at­teindre 90 km/h sur le plat et ne se ré­vèle pas très alerte en re­prises. Au­tant dire que la Bullit Hero 125 n’ap­pré­cie pas les voies ra­pides et le fait sen­tir en gé­né­rant des vi­bra­tions dans les re­pose-pieds. Son poids conte­nu (110 kg) lui confère, ce­pen­dant, une ma­nia­bi­li­té re­mar­quable, mal­gré sa hau­teur de selle consé­quente (entre 86 et 91 cm). Grâce à une po­si­tion de conduite na­tu­relle, des sus­pen­sions e caces et une as­sise as­sez moel­leuse, la pe­tite belge pro­cure un ex­cellent confort gé­né­ral. La boîte 5 vi­tesses pré­sente des ver­rouillages pré­cis, mais le le­vier d’em­brayage, très souple, sou re d’un point de pa­ti­nage haut per­ché et le point mort s’avère dé­li­cat à trou­ver à l’ar­rêt. En tout­ter­rain, les pneus cross as­sez larges as­surent une bonne sta­bi­li­té et le dé­bat­te­ment des sus­pen­sions per­met de bien en­cais­ser les chocs. En re­vanche, la Bullit manque de ri­gueur sur le bi­tume, où ses bou­dins cram­pon­nés en­gendrent de l’iner­tie à l’ins­crip­tion en vi­rage et manquent d’adhé­rence. Le frei­nage, do­té d’un ré­par­ti­teur avant/ar­rière, pro­fite aus­si de la lé­gè­re­té de la ma­chine pour ga­ran­tir des ra­len­tis­se­ments cor­rects sur sol sec. Mais en cas d’ur­gence sur le mouillé, le pneu avant se dé­robe vite. Ma cla­vi­cule peut en té­moi­gner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.