Au­di SQ5

Le se­cond opus du SUV aux an­neaux re­prend le la­bel “S”, qu’il conjugue, cette fois-ci, à l’es­sence.

Auto Moto - - AUTO MENU - PAR R. VANNIER, PHO­TOS DR

Le die­sel, tout le monde l’a dans le nez, même chez Au­di. Pour sa se­conde gé­né­ra­tion, le Q5 ver­sion S a donc tro­qué le V6 BiTDI de son pré­dé­ces­seur pour un V6 car­bu­rant au sans­plomb. Une bonne nou­velle n’ar­ri­vant ja­mais seule, ce 3.0 TFSI est la pièce maî­tresse d’un “pa­ckage” mé­ca­nique (boîte de vi­tesses, trans­mis­sion in­té­grale…) si­mi­laire à ce­lui de la S4. Et comme le pre­mier es­sai (voir Auto Mo­to n°251) de la fa­mi­liale spor­tive nous a en­thou­sias­més…

Mis en ap­pé­tit par la fiche tech­nique, le conduc­teur est aus­si­tôt ré­com­pen­sé à la mise en route par le feu­le­ment ca­rac­té­ris­tique du 6-cy­lindres. Car en dé­pit de sor­ties d’échap­pe­ment fac­tices, donc gro­tesques, in­té­grées au bou­clier ar­rière, la so­no­ri­té s’avère flat­teuse. Dom­mage qu’en fonc­tion du mode de conduite choi­si – Dy­na­mic, en l’oc­cur­rence – la mé­lo­die perde en harmonie pour se trans­for­mer en un gron­de­ment un brin ar­ti­fi­ciel. Tel un grand fé­lin en chasse, le SQ5 se tient alors prêt à dé­guer­pir au moindre en­fon­ce­ment de l’ac­cé­lé­ra­teur. Plus puis­sant que le die­sel qu’il rem­place, le V6 tur­bo (354 ch) se ré­vèle à peine moins riche en couple. La mé­ca­nique li­bère ses 500 Nm dès 1 370 tr/min, pour af­fi­cher un temps de ré­ac­tion digne d’un sprin­teur au dé­part du 100 mètres. Le 0 à 100 km/h pro­mis en 5,4 sec. en té­moigne. Tou­jours aus­si abou­tie, la boîte au­to­ma­tique Tip­tro­nic sou­ligne cette vi­va­ci­té en main­te­nant le ré­gime mo­teur op­ti­mal et en éra­di­quant tout temps mort entre cha­cun des 8 rap­ports.

La trans­mis­sion in­té­grale quat­tro se charge, en prime, de la dis­tri­bu­tion de cette for­mi­dable éner­gie aux quatre roues pour as­su­rer per­for­mances et sé­cu­ri­té. Pas un seul membre de la ca­va­le­rie ne s’échappe en fu­mée. Et pour un sup­plé­ment de di­rec­ti­vi­té, l’es­sieu ar­rière re­çoit dé­sor­mais, de sé­rie, le dif­fé­ren­tiel ac­tif quat­tro sport. En ac­cé­lé­rant la roue ex­té­rieure au vi­rage, ce dis­po­si­tif per­met au SQ5 d’en­rou­ler la courbe avec plus d’en­train qu’un autre Q5. Mais en dé­pit de sa bonne vo­lon­té, ce SUV ne par­vient pas

à pro­cu­rer les sen­sa­tions gri­santes d’une S4 pa­reille­ment do­tée. Le poids frô­lant, ici, les deux tonnes, di cile d’échap­per au phé­no­mène de sous-vi­rage en en­trée de courbe abor­dée avec un peu trop d’op­ti­misme. Le com­por­te­ment rou­tier n’est pas le seul point sur le­quel ce “su­per” Q5 ne sou­tient pas la com­pa­rai­son face à la ber­line S4, plus basse et plus lé­gère. Sous l’e et de la masse, le duo mo­teur/ trans­mis­sion, aus­si brillant soit-il, n’o re pas non plus la même al­lé­gresse.

Bref, mal­gré un pe­di­gree flat­teur, les sen­sa­tions mé­ca­niques dé­çoivent. Le SQ5 s’ap­pré­cie da­van­tage pour son confort et sa riche do­ta­tion, même s’il convient de la com­plé­ter par l’amor­tis­se­ment pneu­ma­tique op­tion­nel pour le bien-être de l’équi­page. Dans ce cas, cette Au­di, a chée à 75 000 €, s’ap­proche un peu plus d’un Ma­can GTS (77 555 €) au ca­rac­tère un soup­çon plus a rmé et au bla­son plus pres­ti­gieux.

12 Mal­gré un confort prin­cier, un V6 car­bu­rant au sans-plomb et une mé­ca­nique hé­ri­tée de la ber­line S4, le se­cond opus du Q5 ver­sion S n’offre pas tout à fait les sen­sa­tions es­pé­rées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.