BMW M5

Con­ver­tie à la trans­mis­sion in­té­grale, la brute ba­va­roise main­tient un mode 100 % pro­pul­sion, pour le bon­heur des pu­ristes.

Auto Moto - - AUTO MENU - Par j. jo­dry, PHO­TOS dr

En six gé­né­ra­tions, la M5 au­ra plus que dou­blé sa puis­sance, pas­sant de 286 ch, en 1984, à 608 ch au­jourd’hui. C’est 48 pur-sang de plus que la pré­cé­dente mou­ture, dé­jà do­tée du V8 4.4 litres ; un ex­ploit ren­du pos­sible par le dé­ve­lop­pe­ment de nou­veaux tur­bo­com­pres­seurs et un re­froi­dis­se­ment par air op­ti­mi­sé, as­so­cié à une in­jec­tion de car­bu­rant à la pres­sion ac­crue. Le couple n’est pas en reste, puis­qu’il dé­livre 750 Nm, soit 70 Nm de mieux. Ce­la fait les af­faires du 0 à 100 km/h, ex­pé­dié en 3,4 s, soit une se­conde ga­gnée, tan­dis que le cap des 200 km/h est at­teint en 11,1 s. Si la vi­tesse maxi est tou­jours li­mi­tée à 250 km/h, le pack M Dri­ver au­to­rise un en­vol jus­qu’à… 305 km/h. Des per­for­mances ca­lées sur celles de sa ri­vale dé­si­gnée, la Mer­cedes E63 S AMG (612 ch), dont elle s’ins­pire éga­le­ment cô­té trains rou­lants, en cé­dant à la mode des quatre roues mo­trices. Pour mar­quer la ber­line étoi­lée à la cu­lotte, il est tou­jours pos­sible d’op­ter pour une conduite plus “rock’n roll” sur les seules roues ar­rière, avec concours de

à la clé, sans se sou­cier des pas­sages de vi­tesses. La boîte au­to­ma­tique à huit rap­ports s’en charge. À bord de la nou­velle M5, le re­gard se porte ins­tan­ta­né­ment sur les deux bou­tons rouge vif, trô­nant, pour la pre­mière fois, au som­met du vo­lant. Bap­ti­sés M1 et M2, ils per­mettent d’enre- gis­trer deux types de ré­glages por­tant sur le mo­teur, la trans­mis­sion et la sus­pen­sion. Idéal pour se pas­ser le vo­lant, à tour de rôle, sur cir­cuit.

bmw m5 prin­temps 2018 Prix de base ≈ 126 500 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.