RE­NAULT tra­fic

Auto Moto - - CONSO -

fia­bi­li­té

Hor­mis un dé­faut ré­cur­rent d’oxy­da­tion des in­jec­teurs, avant 2011, le Tra­fic et son clone l’Opel Vi­va­ro connaissent peu de pro­blèmes graves.

PRO­BLÈMES REN­CON­TRÉS

Mo­teur dCi : cou­pures d’ali­men­ta­tion ; rares casses de la chaîne de dis­tri­bu­tion ; in­jec­teurs s’oxy­dant à cause d’une in­fil­tra­tion d’eau au ni­veau de la gou­lotte d’éva­cua­tion de la baie de pare-brise, à rem­pla­cer (souvent pris en charge, au moins par­tiel­le­ment) ; pro­blème de cap­teur de pres­sion de sur­ali­men­ta­tion du tur­bo ; voyant de pré­chauf­fage res­tant al­lu­mé. Dé­mar­reur : des casses. Boîte de vi­tesses ro­bo­ti­sée : ré­tro­gra­dages in­tem­pes­tifs, reste blo­quée en marche ar­rière ou en faux point-mort ; des rem­pla­ce­ments sous ga­ran­tie.

Cli­ma­ti­sa­tion : pannes, ven­ti­la­tion in­opé­rante.

Ha­bi­tacle/fi­ni­tion : tis­su des sièges, grilles d’aé­ra­tion et ta­pis ca­ou­tchouc as­sez fra­giles.

On aime

Lan­cé en 2000, et re­sty­lé en 2006, ce Re­nault Tra­fic (rem­pla­cé de­puis 2014) est is­su d’une col­la­bo­ra­tion avec Ge­ne­ral Mo­tors (Opel Vi­va­ro) ; il est éga­le­ment com­mer­cia­li­sé par Nis­san (Pri­mas­tar).

Élu “Van de l’an­née 2002”, et fi­gu­rant par­mi les utilitaires les plus ven­dus sur notre mar­ché, il doit son de­si­gn, plu­tôt mo­derne, à Re­nault.

Dé­cli­né en 13 ver­sions, 2 lon­gueurs, 4 car­ros­se­ries et 2 charges utiles, il offre un vo­lume va­riant de 5 000 à plus de 8 000 litres. Sans ou­blier la ver­sion double ca­bine 6 places (au lieu de 3).

Lors du re­sty­lage, il a adop­té une nou­velle planche de bord, avec des comp­teurs plus li­sibles, et une pré­sen­ta­tion plus soi­gnée.

Ses qua­li­tés rou­tières sont de bon ni­veau, grâce à une di­rec­tion pré­cise, un train avant pseu­do McP­her­son, avec barre an­ti­rou­lis, un train ar­rière do­té d’un es­sieu tor­sion­nel à bras ti­rés, sans ou­blier des amor­tis­seurs à ta­rage hy­drau­lique ga­ran­tis­sant un bon confort.

Dé­ve­lop­pé en par­te­na­riat avec Nis­san, son 2.0 dCi dé­ve­loppe 90 ch et se dé­cline en ver­sion 115 ch pou­vant re­ce­voir une boîte ro­bo­ti­sée Quick­shift, rare en oc­ca­sion.

On aime moins

Com­mande de boîte – par câbles – man­quant de pré­ci­sion et par­fois un peu ac­cro­cheuse.

Consom­ma­tion as­sez éle­vée, en charge no­tam­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.