What else ?

Si George Cloo­ney par­vient à se conten­ter d’une simple cap­sule de ca­fé, nous nous sa­tis­fe­rions bien de cette nou­velle McLa­ren dé­cap­su­lée. Une pure mer­veille à pi­lo­ter.

Auto Moto - - PASSION À L'ESSAI - PAR A. MATAL, PHO­TOS DR

Au mois d’août, le ter­mi­nal Ouest de l’aé­ro­port d’Or­ly four­mille de va­can­ciers tout ex­ci­tés. Pen­dant ce temps-là, Alain, le sym­pa­thique ca­me­ra­man, et moi-même at­ten­dons notre vol… pour al­ler tra­vailler. Ce­la dit, l’am­biance est au beau fixe. Un es­sai un peu par­ti­cu­lier se pro­file. McLa­ren pro­fite de la mé­téo clé­mente du cô­té de Bar­ce­lone pour nous faire goû­ter aux joies de sa nou­velle 570S Spi­der, une dé­cou­vrable pas comme les autres. Puisque les trois-quarts de la clien­tèle de la 650S optent pour la ver­sion Spi­der, il est lo­gique de dé­cli­ner le cou­pé 570S en ca­brio­let. Sans al­té­rer son pro­fil, l’équipe de de­si­gners, ba­sée à Wo­king, est ain­si par­ve­nue à in­té­grer élé­gam­ment un toit ri­gide es­ca­mo­table avec, pour seul ef­fet né­faste, une aug­men­ta­tion de poids de 46 kg. Reste qu’avec 1 486 kg sur la ba­lance, l’an­glaise pèse en­core près de 190 kg de moins qu’une 911 Tur­bo S Ca­brio­let... Autre nou­veau­té : la so­no­ri­té re­tra­vaillée de l’échap­pe­ment Sport (op­tion à 4 280 €). Même si une Fer­ra­ri ou une Lam­bo conti­nuent de chan­ter plus fort, il faut sa­luer le bel ef­fort. La prise en mains, elle, est tou­jours éton­nam­ment ac­ces­sible, la po­si­tion de conduite par­faite, mais un lé­ger temps d’ac­cou­tu­mance s’avère né­ces­saire pour cer­ner le fonc­tion­ne­ment de l’or­di­na­teur de bord, et pou­voir ain­si uti­li­ser le lift (op­tion à 2 630 €), per­met­tant de le­ver le mu­seau pour ne pas rayer la coque en car­bone. Le dé­ca­po­tage ne prend que 15 se­condes, la ma­noeuvre pou­vant s’ef­fec­tuer jus­qu’à 40 km/h.

En­suite, il ne reste qu’une chose à faire. Pro­fi­ter de la horde lo­gée au dos des ba­quets. Certes, avec dis­cer­ne­ment, compte te­nu des per­for­mances stra­to­sphé­riques de l’en­gin. Le 0 à 100 km/h est abat­tu en 3,2 sec. et le 0 à 200 km/h en moins de 10. Quant à la vi­tesse maxi, elle culmine à 328 km/h… toit en place. Des per­for­mances proches de celles de la Porsche pré­ci­tée… La McLa­ren conserve pour elle un plai­sir de conduite ins­tan­ta­né. Elle le doit à sa masse moindre et à sa di­rec­tion à as­sis­tance hy­drau­lique, au ca­li­brage par­fait, al­liant pré­ci­sion et tou­cher de route idéal. L’acui­té du train avant et la mo­tri­ci­té de l’es­sieu ar­rière sont im­pres­sion­nantes, tan­dis que l’ESP (dé­con­nec­table) veille au grain. Comme sur toute la gamme, châs­sis, mo­teur et boîte sont pa­ra­mé­trables. En tous points re­mar­quables, la trans­mis­sion per­met de

crui­ser po­sé­ment en mode au­to­ma­tique, comme d’al­ler cher­cher la puis­sance maxi,

si­tuée à 7 500 tr/min, en un éclair, en mode ma­nuel. Seul le fonc­tion­ne­ment de l’en­semble mul­ti­mé­dia, à l’écran jo­li­ment im­plan­té, dé­çoit par son manque d’in­tui­ti­vi­té. Un dé­tail… qu’on re­marque im­mé­dia­te­ment, tant cette au­to­mo­bile flirte avec l’ex­cel­lence. Ven­du 210 725 €, hors op­tions, ce Spi­der im­pose un sur­coût de près de 25 000 € par rap­port au cou­pé, mais il per­met de dis­po­ser de deux voi­tures en une, et même d’un co re sup­plé­men­taire de 52 litres, si­tué der­rière les sièges, en confi­gu­ra­tion ca­po­tée… Bref, avec cette McLa­ren, que de­man­der de plus ?

1 Tou­jours élé­gant, l’ha­bi­tacle pro­gresse en­core en présentation. Dom­mage que le bel écran ne soit pas pra­tique à uti­li­ser.

2 Même ca­po­té, ce Spi­der en im­pose.

3 Un coffre de 52 litres se cache sous le couvre-ton­neau.

4 Les portes en élytre ajoutent un ca­chet in­dé­niable. 5 L’échap­pe­ment sport op­tion­nel sonne plus juste que sur les cou­pés.

6 Tous les pa­ra­mètres mo­teur sont re­grou­pés dans le bloc comp­teur.

7 Ven­tou­sée au bi­tume, cette 570S est une spor­tive ac­com­plie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.